Thelma (2017)
Western (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
Petit Paysan (2017)
En attendant les hirondelles (2017)
El autor (2017)
Khibula (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

ARRAS 2017 Découvertes Européennes

email print share on facebook share on twitter share on google+

1917 - La vérité sur Octobre : les artistes et la révolution

par 

- Katrin Rothe délivre un documentaire d'animation fascinant, au coeur de Saint-Pétersbourg, de la chute du tsar à la prise de pouvoir bolchévique

1917 - La vérité sur Octobre : les artistes et la révolution

"Nous tisserons le linceul du vieux monde. Car on entend déjà la révolte qui gronde". Quand le poète futuriste Vladimir Maïakovski popularise en Russie ces paroles du Chant des canuts, c'est un tsunami historique de portée mondiale que vivent en direct, dans l'exaltation, la peur et les tensions, les habitants de Saint-Pétersbourg. De la révolution de Février qui pousse le tsar à abdiquer à celle d'Octobre où les troupes de Lénine s'emparent du pouvoir, c'est dans les innombrables péripéties de cette période historique extraordinaire que la réalisatrice allemande Katrin Rothe a décidé de se plonger avec 1917 - La vérité sur Octobre [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Katrin Rothe
fiche film
]
, un stupéfiant et passionnant documentaire d'animation qui a poursuivi au programme Découvertes Européennes du 18e Arras Film Festival, un parcours ayant déjà fait étape dans une quinzaine de manifestations internationales, notamment à Annecy.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Il faut dire que le film a de quoi retenir l'attention, d'abord à cause de son angle d'approche d'un si vaste sujet. En effet, la cinéaste a choisi de retracer les événements révolutionnaires à travers le prisme des écrits de cinq artistes, plus ou moins membres de l'intelligentsia russe de l'époque. Cinq profils différents allant du célèbre écrivain Maxime Gorki (fin analyste politique et personnalité très influente) au jeune poète futuriste Vladimir Maïakovski (activiste exalté), en passant par l'écrivain Zinaïda Hippius (chroniqueuse très bien informée), le peintre et critique d’art Alexandre Benois et son homologue et théoricien de l’art abstrait Kazimir Malevitch. Cinq personnalités engagées et favorables à priori à la révolution, mais qui n'en sont pas moins issus pour leur grande majorité de la bourgeoisie et qui vont à la fois observer et commenter les soubresauts agitant Saint-Pétersbourg, mais aussi y participer en prenant notamment position sur la place de l'art au milieu de ce maelstrom.

"Il y aura de toutes façons un effondrement. Ce qui vient sera un renversement venu d'en bas". Grève des femmes, révolte des garnisons alors que la guerre menée par le tsar contre l'Allemagne tourne mal : fin février 1917, Saint-Pétersbourg bascule. Un gouvernement provisoire est instauré, le tsar abdique et la liberté de presse est décrétée. Les artistes s'en mêlent, certains voulant protéger les monuments, d'autres les détruire ("c'est plutôt comme une maison de fous" décrit Gorki). On enterre les victimes de la Révolution de février dans des cercueils rouges en rupture avec l'ancien monde et bientôt arrive Lénine en avril. La question de l'arrêt de la guerre cristallise les oppositions et le gouvernement Kerenski tente d'endiguer les ambitions des bolchéviques avant de devoir distribuer 40 000 fusils en juillet pour prévenir la tentative contre-révolutionnaire du général Kornilov. Voici venu le temps des agitateurs et ces armes seront utilisées par les troupes de Lénine pour opérer un coup d'Etat en octobre. Et "qui se soucie encore d'art dans cette mer de sang ?"

Captivant et très riche en informations alternant entre pur récit chronologique des événements et sentiments très personnels des protagonistes dont la finesse de perception restitue à merveille les variations incessantes de l'ambiance chaotique de la ville, 1917 - La vérité sur Octobre fait également un usage très original et inventif d'une animation mêlant découpages et marionnettes à des décors de sérigraphie, de dessins ou de tableaux, sans oublier des images d'archives. Une hybridation dont le travail sur le son et la musique (composée par Thomas Mävers) est aussi remarquable et qui fait du film une véritable oeuvre d'art fascinante et complexe.

Produit par la cinéaste via Katrin Rothe Filmproduktion avec Dschoint Ventschr Filmproduktion et Maxim Film, 1917 - La vérité sur Octobre est vendu à l'international par New Docs.

Lire aussi

Bosphorus
Bridging_the_dragon_Home
Les Arcs call
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss