En attendant les hirondelles (2017)
Western (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
El autor (2017)
Khibula (2017)
M (2017)
Thelma (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FILM France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Jalouse, une comédie légère au ton mordant

par 

- La nouvelle comédie de David et Stéphane Foenkinos dresse le portrait caustique d’une femme complexe

Jalouse, une comédie légère au ton mordant
Karin Viard dans Jalouse

Dans le dernier film des frères David et Stéphane Foenkinos, Jalouse [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Karin Viard incarne Nathalie Pêcheux avec classe et intelligence : une professeure de lettres élégante (khâgne), brillante en société et mère d’une future ‘’étoile’’ de la danse. En somme, tout dans sa vie semble lui réussir, peut-être un peu trop.

En dépit d’une sensibilité enviée par beaucoup, Nathalie ne se sent pas bien, tout lui semble soudainement ‘’différent’’, comme si le monde qui l’entoure avait brusquement changé. Sa fille et la nouvelle professeure récemment engagée à l’institut où elle enseigne sont le prétexte idéal pour développer un sentiment qui la dévore : la jalousie. Le soutien de son amie de toujours, interprétée par la mystérieuse Anne Dorval (qui sera également sujette à ses sautes d’humeur) ne parviendra pas à étancher sa soif de vengeance et les victimes augmentent à vue d’œil. Irritable, manipulatrice, cruelle, mais pourtant convaincue d’être juste, Nathalie devient un cauchemar pour ses proches et ses collègues qui s’éloignent progressivement d’elle. Notre héroïne sanguinaire réussira-t-elle à sortir de cette spirale infernale qu’elle n’est plus capable de contrôler ? Quelles sont les raisons qui la poussent à détester le bonheur des autres, comme si sa vie n’avait désormais plus de sens ?

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les frères Foenkinos ne cherchent pas à fournir au public des réponses préconçues. Ils veulent surtout susciter des interrogations, créer la confusion, pousser le film hors d’une zone de confort qui semble vouloir le maintenir dans un état de somnolence permanent. Certes, Jalouse est une comédie et non un traité philosophique, mais cette légèreté apparente et cette superficialité sont justement un point fort.

Le film promet d’être une comédie italienne excellente, à la fois mordante et touchante, dominée par la présence fascinante et vénéneuse de Karin Viard. Les réalisateurs ont évité avec brio les clichés trop souvent collés aux femmes ‘’matures’’ grâce à des figures féminines fortes et magnifiquement insupportables. Nathalie est une femme (presque toujours) détestable, il est impossible de le nier, mais libre. Son rapport à la maternité est à des années-lumière des stéréotypes. Un sentiment brutal et parfois douloureux.

Les réalisateurs dépeignent un personnage en proie au doute, qui ne peut plus, ou ne veut plus, se soumettre aux règles. Décidée à partager son mal-être, plutôt que de le garder pour elle, Nathalie se heurtera aux réactions parfois violentes de ses amis et de sa famille. Sans justifier ni expliquer clairement les raisons qui l’ont poussée à ‘’dépasser les limites’’, les frères Foenkinos montrent un autre aspect de la femme et de la mère : parfois sombre, incompréhensible et caustique, mais humaine.

Loin du sentimentalisme condescendant qui accompagne trop souvent les comédies actuelles, Jalouse intrigue et bouleverse nos certitudes. Nous nous sentons tous (hommes et femmes) un peu comme Nathalie, bien que l’admettre soit loin d’être simple.

Jalouse est produit par Mandarin Productions et distribué en France par StudioCanal (la sortie en salle est prévue le 08 novembre) et en Suisse par Frenetic Films [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
.

Lire aussi

Roma_Lazio_FC
Unwanted_Square_Cineuropa_01
Les Arcs call
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss