Foxtrot (2017)
Smuggling Hendrix (2018)
Las distancias (2018)
Lemonade (2018)
La enfermedad del domingo (2018)
Transit (2018)
Grain (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Fabrizio Bentivoglio et la dépendance aux smartphones dans Sconnessi

par 

- Le nouveau film de Christian Marazziti aborde cette pathologie propre au nouveau millénaire. La troupe du film comprend également Ricky Memphis, Carolina Crescentini, Stefano Fresi et Antonia Liskova

Fabrizio Bentivoglio et la dépendance aux smartphones dans Sconnessi
La troupe de Sconnessi

C’est de nomophobie, c’est-à-dire de l’anxiété causée par l’impossibilité d’utiliser son portable, que parle Sconnessi, le deuxième long-métrage de Christian Marazziti après E-bola (primé à la Fête du cinéma de Rome en 2015 comme meilleur film de critique d’intérêt social). Cette pathologie propre au nouveau millénaire, dont on estime qu’elle affecte 66% de la population, touche dans film Fabrizio Bentivoglio, Ricky Memphis, Carolina Crescentini, Stefano Fresi et Antonia Liskova. Lors d’un week-end a priori serein en montagne, ils se trouvent déconnectés à l’improviste, ce qui va les amener à déballer leurs incertitudes, secrets et contradictions. La troupe du film comprend aussi Eugenio Franceschini, Giulia Elettra Gorietti, Benedetta Porcaroli et Lorenzo Zurzolo.

Sconnessi, scénarisé par le réalisateur avec Michela Andreozzi (9 lune e mezza [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et Massimiliano Vado, raconte l’histoire d’Ettore (Bentivoglio), écrivain de renom, gourou de l’analogique et ennemi public d’Internet. À l’occasion de son anniversaire, il amène toute sa famille en montagne, notamment dans le but de créer un lien entre ses deux fils – Claudio (Franceschini), joueur de poker en ligne, et Giulio (Zurzolo), lycéen timide, fan d’informatique – et sa seconde épouse Margherita (Crescentini), belle, jeune, un peu ingénue et très enceinte (de sept mois). Au groupe s’ajoutent Achille (Memphis), le demi-frère de Margherita, qui vient de se faire chasser de chez lui par sa femme, et Tea (Gorietti), qui est la petite amie de Claudio, en plus d’être une inconditionnelle des livres d’Ettore. Arrivés au chalet, ils retrouvent Olga (Liskova), la tante ukrainienne à laquelle tout le monde fait confiance, et sa fille Stella (Porcaroli), une ado accro aux réseaux sociaux. À la surprise de tous, ils sont rejoints par Palmiro (Fresi), le frère bipolaire de Margherita et Achille, qui s’est échappé de sa maison de repos. Et puis soudain, le groupe se retrouve sans connection internet, et tous se mettent à paniquer, ce qui va avoir des conséquences rocambolesques.

La photographie du film a été confiée à Maurizio Calvesi (Les Confessions [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roberto Andò
fiche film
]
, Mauvaise graine [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Le Premier qui l’a dit [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), le montage à Luciana Pandolfelli, fidèle collaboratrice de Fausto Brizzi. Le film est produit par la société Camaleo Film de Roberto Cipullo et Mario Pezzi, avec le soutien de la Commission du film du Trentin. Il arrivera sur les écrans italiens le 22 février 2018, avec Vision Distribution.

(Traduit de l'italien)

Basque Cannes
Ex Oriente Film
Jihlava Film Fund
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss