Razzia (2017)
L'Usine de rien (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
A Ciambra (2017)
Thelma (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2002 Compétition

email print share on facebook share on twitter share on google+

Normal jusqu'à la folie

par 

- Un homme massacre sa famille après vingt ans de fictions et de mensonges : l'histoire de L´adversaire de Nicole Garcia

Normal jusqu'à la folie

Le 26 juillet 1996 Jean-Claude Romand est condamné à la prison à vie par la Cours d´assise de l´Ain. Jean-Claude avait exterminé toute sa famille, sa femme, ses enfants et ses vieux parents. Pour près de vingt ans cet homme avait eu une double vie : il feignait d´être un médecin de l´OMS, alors qu´il passait la journée enfermé dans sa voiture dans un parking sur l´autoroute. Quand ses amis et sa famille ont été sur le point de comprendre la vérité, Romand a préféré tuer toutes les personnes qu´il aimait plutôt que de les décevoir.
L´écrivain Emmanuel Carrère s´est inspiré à cette tragique histoire pour écrire un livre et de ce roman la cinéaste et comédienne Nicole Garcia a tiré son film qui a été présenté en compétition à Cannes : 129 minutes pendant lesquelles la caméra suit le protagoniste dans son parcours à travers les mensonges, jusqu´à l´explosion finale dans une folie lucide. «Je suis restée fascinée par ce fait divers, ce cas clinique de mythomanie, et en même temps j´ai toujours senti une sorte de répulsion» explique la cinéaste, pour la première fois à Cannes comme réalisatrice. Ce quatrième film est produit par Alain Sarde, tout comme ses précédents. «La médiation narrative du livre de Carrère m´a permis de me rapprocher de l´histoire et de sa brutalité, de la bonne façon. Les scénaristes et moi avons respecté l´architecture des événements, la banalité de la vie de cet homme qui assume une dimension tragique. Mais je voulais faire une fiction parce qu´il fallait inventer tout le `non-dit´, tout ce que, dans cette histoire, nous pouvons seulement imaginer».
Le protagoniste du film est Daniel Auteuil, un acteur avec lequel la réalisatrice a voulu partager totalement le projet. «Daniel a été ma première pensée, il a le courage d´assumer tous les risques. Il y a peu d´acteurs français contemporains qui arrivent à donner une profondeur tragique au cinéma. Et lui y parvient parfaitement grâce aussi à sa grande intériorité qui est à la fois familière et voilée».

(Traduit de l'italien)

Jihlava
San Sebastián Full
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss