Mademoiselle Paradis (2017)
La mauvaise réputation (2017)
Nico, 1988 (2017)
The Charmer (2017)
Arrhythmia (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Scary Mother (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE République Tchèque

email print share on facebook share on twitter share on google+

Coup de chaud pour les studios tchèques

par 

Un vent d'est souffle sur les Studios Barrandov et les Studios de Prague. Les dirigeants de ces deux établissements tchèques les plus connus ont été inquiétés par des indications supplémentaires que certaines productions étrangères se seraient laissées séduire par leurs rivaux hongrois et roumains.

L'ironie du sort veut que ces mauvaises nouvelles suivent de peu l'annonce que le nouveau James Bond pourraient bien être tourné en République Tchèque. MGM, Columbia et EON Productions avaient déjà choisi de tourner Casino Royale [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le dernier Bond, interprété par Daniel Craig, à Prague et Karlovy Vary, et alors même que les studios et lieux de tournage tchèques sont de nouveau en vogue, il n'est pas si certain que le 22ème Bond y sera tourné.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

“Nous sommes en discussion avec [les producteurs du James Bond], mais nous ne sommes pas les seuls", a expliqué Tomas Zelazko, porte-parole des Studios Barrandov. .

Les studios tchèques sont estimés pour le bon rapport qualité-prix qu'ils offrent et les équipes tchèques sont très compétentes et recherchées, mais la situation des déductions d'impôts pose des problèmes qui pourraient être trop difficiles à surmonter.

Le James Bond pourrait bien, finalement, être tourné au Royaume-Uni, où l'on vient de mettre en place une déduction d'impôts de 25% sur les frais de production engagés dans le pays. La Hongrie, qui est également dans la course, dispose d'un système similaire et a un as dans sa manche : l'ouverture, le 1er mai, des nouveaux Studios Kordas, structure ultra-moderne située à côté de Budapest. De son côté, la Roumanie propose les tarifs les plus concurrentiels de la région.

Les professionnels tchèques demandent depuis longtemps des avantages similaires pour faire fonctionner les studios à plein mais la nouvelle loi sur le cinéma qui pourrait résoudre ce problème ne sera pas soumise au Parlement avant fin octobre.

Selon l'évaluation d'impact économique réalisée en 2005 par l'agence de consulting Olsberg SPI pour le ministère de la Culture, en 2004, les productions étrangères ont dépensé 128M € de moins en République Tchèque que l'année précédente.

(Traduit de l'anglais)

Les Arcs report
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss