email print share on facebook share on twitter share on google+

Industry Report: European Policy

More than 3000 on demand audiovisual media services now on offer in the EU

by 

- The European Audiovisual Observatory has released a new report looking into the on demand audiovisual markets in the European Union.

More than 3000 on demand audiovisual media services now on offer in the EU

This article is available in French.

Le rapport établit la situation en ce qui concerne les services des différents types de VàD pour chaque pays européen: la nature des services, l’ampleur de la diffusion, le pays d’origine.

Tout d’abord on voit une augmentation importante du nombre de services audiovisuels à la demande dans l’UE qui dépasse le barre des 3000 (3088 précisement) en février dernier.

Le rapport classe et compte les différents types de services à la demande que l’on peut rencontrer actuellement dans l’UE :

(The article continues below - Commercial information)

·     services audiovisuels à la demande financés par la publicité (télévision de rattrapage, plateforme ouverte, chaînes de marque...): au nombre de 1104 services

·     services de médias audiovisuels à la demande fournis par les radiodiffuseurs publics: au nombre de 711 services

·     services de VoD à transactions payantes et par abonnement: au nombre de 409 services

On constate ensuite que les pays avec le plus grand nombre de services audiovisuels à la demande sont la Grande-Bretagne et la France avec respectivement 682 et 434 services. Ce qui est intéressant de relever est qu’une grande partie de ces services sont d’origines étrangères visant le marché national. On voit en Europe une grande mobilité des médias: prenant chaque pays individuellement, 60% des services de VoD sont étrangers. On constate également que parmit ces services étrangers, une majeure partie est d’origine Américaine.

Le rapport déclare que les services d’audiovisuels à la demande dans l’UE se développent, ils transforment rapidement le paysage médiatique et posent de nouvelles bases pour l’avenir du milieu. C’est pour cela que le rapport constate la situation avec des données de 2013 et annonce les réformes de 2014.

L’étude a été faite sur 50 films européens primés ou à succés afin d’analyser l’importance de ces services et la manière dont le public les utilise.

Même si on voit une montée du nombre des services audiovisuels à la demande, on constate qu’il subsiste des difficultés notamment pour se démarquer des services américains, beaucoup plus développés que les notres, et qui on déjà conquit un bon nombre de marchés. Il reste également ces différences linguisques et de situations économiques entre les pays de l’UE qui complique la mise en place de données globales.

Did you enjoy reading this article? Please subscribe to our newsletter to receive more stories like this directly in your inbox.