email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Cannes 2021 – Prix

Country Focus: France

How To Have Sex gagne le Prix Next Step à Cannes

par 

- CANNES 2021 : Le projet de l’Anglaise Molly Manning Walker a remporté le prix décerné par la Semaine de la Critique

How To Have Sex gagne le Prix Next Step à Cannes
La réalisatrice Molly Manning Walker

Depuis 2014, la Semaine de la Critique du Festival de Cannes accompagne ses talents du court au long métrage à travers son programme Next Step. Mais l’atelier, offert chaque année aux lauréats (lire la news sur la dernière promotion), organise aussi depuis 2019 une compétition distinguant l’un d’entre eux. Et cette année, c’est le projet anglais How To Have Sex de Molly Manning Walker, produit par Wild Swim Films, qui a été sacré.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cheffe opératrice reconnue de nombreux courts métrages, Molly Manning Walker est passé à la réalisation avec le court Good Thanks, You?, présenté à la 59e Semaine de la Critique et qui décrivait le cauchemar administratif des victimes de violences sexuelles, mais aussi la difficulté à communiquer l’indicible aux êtres aimés. Avec le projet How To Have Sex, la cinéaste poursuit son exploration des violences sexuelles avec une plongée dans un rite de passage typiquement britannique où des jeunes filles passent leurs vacances à Majorque dans le but d’y perdre leur virginité dans des fêtes orgiaques. On suit le parcours de trois amies, Zara, Em et Skye qui affronteront les dynamiques de mimétismes et d’entraînement dans la pression du passage à l’acte.

En s’emparant d’un phénomène endémique au Royaume-Uni, Manning Walker entend rendre compte à la fois de la violence ritualisée de la sexualité adolescente mais aussi des relations intimes et solidaires des amitiés féminines. Héritée de son expérience de cheffe opératrice à la fois de fiction et de documentaire, How to Have Sex mêlera véracité naturaliste du casting et des situations et ambition formelle. Elle capte ainsi à la fois la vitalité de la jeunesse mais aussi la normalisation de l’esthétique touristique, dans le sillage du photographe Martin Parr.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy