email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Jochen Laube • Producteur, teamWorx

Des mains libres et de la passion

par 

- Le producteur allemand Jochen Laube prépare un film dont l'action se passe à Gênes en 2001, pendant le tragique sommet du G8

Jochen Laube • Producteur, teamWorx

Le producteur Jochen Laube est manifestement attaché à ses racines. Né à Ludwigsburg près de Stuttgart, il y a grandi et fait ses études dans la section production de l'Académie de cinéma du Baden-Württemberg. Son film de fin d'études était Vacation from Life de Neele Leana Vollmar, lauréat du Prix des débutants de Studio Hamburg 2006 dans la catégorie meilleur long métrage.

Dans le même temps, il a fondé une famille, ce qui lui a donné une autre raison pour ne pas déménager vers un centre de production cinématographique allemand plus important, comme Berlin, Munich ou Cologne, mais rester à Ludwigsburg et fonder sa propre société, Sommerhaus Filmproduktion. Laube a obtenu un succès considérable avec ses productions, mais travailler en freelance n'est jamais facile pour un producteur, comme il l'a vite constaté.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

C'est alors que Nico Hofmann, de teamWorx, lui a fait une proposition qui est arrivée à point nommé. Laube raconte : "Nico me connaissait par l'Académie et il avait aimé mes films. Comme il savait aussi que je ne prévoyais pas de m'éloigner, il m'a demandé si j'accepterais de reprendre les rènes des bureaux teamWorx à Ludwigsburg. Le plus important pour moi était d'avoir ma liberté dans cette nouvelle fonction, et c'est aussi ce que Nico voulait. Il soutient mes projets à 100%".

Les bureaux teamWorx de Ludwigsburg se trouvant à 400 mètres seulement du campus de l'Académie, ils constituent un port d'attache naturel pour les étudiants en cinéma qui cherchent un producteur pour leur film de fin d'études. "Cela peut mener à un premier long métrage puis un téléfilm. À partir des premiers films, nous voulons nous diriger davantage vers le cinéma d'auteur", précise Laube.

On peut citer comme exemple de cette démarche le cas de Christian Schwochow. Son film de fin d'études, November Child, a été produit par Laube. L'année dernière, ils l'ont fait suivre d'un premier long métrage, Cracks in the Shell, qui a été présenté en compétition à Karlovy Vary au mois de juillet. Le siège principal de teamWorx a à présent embauché le jeune réalisateur pour une série télévisée diffusée en prime time, Der Turm, un feuilleton inspiré du roman épique d'Uwe Tellkamp dont le tournage commencera avant la fin de l'année.

Laube veut réunir dans sa liste de productions nouveaux talents et cinéastes établis. Il travaille actuellement sur deux premiers longs métrages réalisés par des étudiants de l'Académie : Papakind de Sarah Judith Mettke et 5 Jahre de Stefan Schaller, qui s'inspire de la véritable histoire de Murat Kurnaz, un jeune Turc allemand détenu pendant cinq ans à Guantanamo malgré son innocence.

Un nouveau projet est en développement avec Florian Cossen, dont Laube a produit l'année dernière la première oeuvre encensée : The Day I Was Not Born. Il prépare aussi les prochains films de cinéastes de renom comme Andreas Dresen et Philip Gröning. Nico Hofmann lui laisse par ailleurs les mains libres pour ce qui touche à sa "grande passion" : la production de documentaires.

La société teamWorx Ludwigsburg s'est essayée à de nouveaux formats, notamment en produisant la série Dina Foxx pour la chaîne ZDF. "C'était la première fois que ce genre de production interactive était réalisée pour ZDF : il s'agit de films de détective qui s'arrêtent après 60 minutes et laissent l'occasion aux spectateurs de décider sur Internet qui a commis le crime. Ce programme a très bien marché sur ZDF comme dans sa version en ligne, si bien que le premier soir, le serveur de ZDF, débordé, est tombé en panne !".

teamWorx va naturellement continuer de produire des projets et récits allemands, mais Laube souhaiterait s'ouvrir à l'international".

Il a fait un pas dans ce sens l'année dernière en donnant une dimension européenne à Cracks In The Shell à travers le choix pour le premier rôle de l'actrice danoise Stine Fischer Christensen, connue du public international pour des films comme After The Wedding [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sisse Graum Jørgensen
interview : Susanne Bier
fiche film
]
de Susanne Bier.

Le producteur devra en outre probablement trouver des partenaires internationaux pour un long métrage de fiction de Philip Gröning qui est à présent en développement. L'histoire se passe à Gênes pendant le sommet du G8 et les manifestations qui ont entraîné la mort tragique d'un manifestant, abattu par la police, et donné lieu à la création du mouvement ATTAC la réduction des inégalités économiques et sociales entre les peuples.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy