email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2020 Hors-compétition

Daniele Luchetti • Réalisateur de Lacci

“Si vos parents ont tort, ça ne veut pas dire que vous aurez raison”

par 

- VENISE 2020 : Nous avons interrogé Daniele Luchetti, le réalisateur du film d’ouverture de l’année, Lacci, le premier long-métrage italien à faire l’ouverture de la Mostra en onze ans

Daniele Luchetti • Réalisateur de Lacci
(© La Biennale di Venezia / ASAC / Jacopo Salvi)

Lacci [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Daniele Luchetti
fiche film
]
de Daniele Luchetti, inspiré d'un roman de Domenico Starnone, suit plusieurs décennies de la vie d’un couple, Aldo et Vanda (joués par Luigi Lo Cascio et Alba Rohrwacher, ainsi que Silvio Orlando et Laura Morante), qui se battent et pour rester ensemble, et pour être séparés. Nous avons interrogé le réalisateur sur son film, qui a fait l’ouverture de la Mostra de Venise cette année.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cineuropa : Quand on décide d’adapter un roman, il faut être prêt à renoncer à certaines des choses qu’on a aimées dans le livre. Y a-t-il cependant quelque chose que vous teniez particulièrement à garder ?
Daniele Luchetti : Je voulais garder sa cruauté, la cruauté qui caractérise l’histoire de ce couple. Cet élément m’a rappelé ce que nous avons connu étant enfants, car la génération de mes parents était assez indifférente à nos sentiments. Sans oublier le fait que les relations entre un homme et une femme étaient fondées sur une attitude très machiste – ce fut la dernière génération de sexistes, si on peut les appeler comme cela. Ces hommes ne parlaient pas, ils n’exprimaient pas leurs émotions et n’avaient qu’une hâte : s'échapper de la maison.

Comment vouliez-vous que vos acteurs expriment toutes ces années de frustrations cachées ?
J’ai préparé une "carte émotionnelle" pour ces personnages. Dans ce genre de films, les choses vont généralement de la colère à la frustration, en effet, mais dans la vraie vie, les choses sont plus complexes. Je vais vous donner un exemple : prenons la scène où Vanda et Aldo rompent. Il lui dit qu’il a couché avec une autre femme. Nous avons essayé de nombreuses approches et finalement, nous avons choisi l’amour : j’ai demandé à mes acteurs d’exprimer de l’affection. L’idée était d’éviter des réactions instinctives, mais aussi très banales – aussi parce qu'à ce moment-là, j’aurais fait un film sur une seule note : ils se seraient contentés de se disputer tout le temps. Là, Alba crie, puis devient agressive. Je voulais montrer toutes ces nuances différentes.

Aldo a une boîte de Prague où il cache une partie de sa vie, mais tout le monde cache quelque chose dans ce film ! Même leurs propres intentions, car ils ne les connaissent pas du tout.
Le film a beaucoup de secrets, surtout par rapport aux 30 ans dont on ne sait rien qui se sont écoulés entre la première et la seconde partie. C’est le plus grand secret du film (attention spoiler ) : pourquoi sont-ils restés ensemble ? Nous ne pouvons que voir les conséquences de cette décision. Ils ont transformé leur relation pour en faire une relation fondée sur le sadisme et le masochisme, et laissé des traces de leurs trahisons partout dans la maison et en plus, Aldo semble prendre sa revanche dans les plus petits gestes, comme le nom du chat. Pendant le tournage, j’entendais souvent les gens dire : "Ne veut-on pas que ceci soit plus clair ? Ne devrait-on pas dire pourquoi cette personne se conduit comme ça ?". Je dirais qu'ici, ce qui est caché est aussi important que ce qu’on voit.

Le personnage d’Alba fait observer qu’ils se sont mariés parce que c’était "une chose qui se faisait". Même chose pour le fait de devenir parents. Et pourtant, leurs enfants, qui ont plus de liberté, ne semblent pas beaucoup plus heureux. Si ?
Ils ont fait des erreurs complètement différenteS. Ils ont créé des vies imparfaites, mais avec des imperfections différentes ! Ils ne savent pas communiquer de manière saine, parce qu’on leur a refusé cette chance très tôt dans la vie. Ce qui ne fait que montrer qu’il faut plus qu'une génération pour se débarrasser des erreurs de la précédente. Beaucoup de films vous disent un vrai mensonge : que les personnages arrivent à des conclusions, et qu’ensuite ils deviennent de meilleures personnes. Ils font cela pour contenter le public, mais la vie n’est pas comme ça. Si vos parents ont tort, ça ne veut pas dire que aurez raison.

Pourquoi avez-vous décidé de faire un saut dans le temps comme ça ? Vous montrez le point de vue de Vanda, puis celui d'Aldo.
Dans la première partie, tout ce qui se passe semble suggérer qu’elle a raison. Elle a été trahie, et de la manière dont elle le voit, cet homme l'a trompée et désormais il n'est plus là. Dans la seconde partie, en revanche, on voit mieux comment son sadisme a influencé toute la vie d’Aldo. Il est passé du mâle alpha au mâle bêta. Mon objectif était de dévoiler les cartes une par une, de raconter une histoire qui semble très simple mais en changeant de point de vue pour en découvrir toujours plus, même si c’est juste un petit détail.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Lire aussi

Privacy Policy