email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Karlo Funk • Baltic Films

Baltic films s'ouvre au monde

par 

Karlo Funk • Baltic Films

En 2000, Karlo Funk a interrompu sa carrière de journaliste d'art, théâtre et littérature pour rejoindre l'EFF (Estonian Film Foundation), d'abord en tant que membre du conseil d'administration puis comme coordinateur des festivals. Il y est à présent Directeur des relations internationales.

Quel est l'impact de l'intégration à l'Union Européenne dans les pays baltiques?
Pour l'industrie du film, l'accès aux fonds de l'Union a été rendu possible un an et demi avant mai 2004, date officielle d'accession. Depuis, les autres pays européens se sont montrés beaucoup plus enclins à coopérer avec nous.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Lequel des trois pays baltes (Lettonie, Estonie, Lithuanie) a l'industrie du film la plus développée?
La Lettonie propose de nouveaux studios, dont des studios d'enregistrement. Ce n'est pas le cas en Estonie et l'avenir du studio lithuanien est incertain depuis sa privatisation.
Le cinéma estonien reçoit l'aide de l'EFF, créée en 1997 par le gouvernement. Le budget annuel de l'EFF, qui se monte à 2,3 millions d'euros, finance également la production de films d'animation et de documentaires. Notre objectif est de pouvoir produire trois longs métrages dont une co-production minoritaire par an pour environ 800 000 euros chacun. Idéalement, il faudrait que ce chiffre se monte à cinq films pour laisser davantage l'écran aux jeunes réalisateurs et mieux analyser les attentes du notre marché. En Estonie, les maisons de productions sont généralement polyvalentes et s'occupent de télévision, de cinéma, de publicité et de documentaires.

En Lettonie, le cinéma est soutenu par le Centre National du cinéma letton. Ce pays peut plus facilement produire des films à gros budgets comme Defenders of Riga, drame historique sur la 1ère Guerre mondiale dont le budget de 3,5 million de dollars a été entièrement réuni par les investisseurs lettons, avec l'aide du Programme Media.
En Lithuanie, les films sont soutenus par le Ministère de la Culture et une agence nationale devrait être mise en place en 2006.

Quels sont les réalisateurs et acteurs les plus prometteurs dans les pays baltes?
Les deux réalisateurs estoniens Jaak Kilmi et Rene Reinumaegi, auteurs de Revolution of Pigs, nominé pour les Oscars 2004 dans la catégorie Méilleur film étranger, sont tout-à-fait prometteurs. Cette année là, leur film s'est classé parmi les dix plus gros succès en Estonie et a remporté le Prix Special du jury au Festival de Moscou.
Kristine Nevarauska, qui a représenté la Lettonie comme Shooting Star 2004, est une jeune actrice de talent.
Du côté de la Lithuanie, c'est le metteur en scène Kristijonas Vildziunas qui attire l'attention. Après The Lease, sélectionné pour la Mostra de Venise 2002, il travaille sur un nouveau film, You Am I, une production Studio Uljana Kim.

Baltic Films a été créé en 2000 pour assurer la promotion des films baltes dans le monde entier. Quelles sont vos activités principales?
Nous sommes présents aux différents marchés et veillons à épauler nos producteurs dans les festivals et les marchés les plus importants. La vitrine principale, pour notre production, c'est le Baltic Event, le Festival des Nuits Noires de Tallinn, qui aura lieu cette année du 1 au 3 décembre. Cette année, pour la première fois, nous y organiserons le marché de la co-production du Baltic Event, les 1 et 2 décembre. Une douzaine de projets en provenance des pays baltes, d'Europe Centrale et d'Europe de l'Est, de Russie et de Scandinavie seront présentés à des investisseurs potentiels et pourront élargir leur cercle de relations au niveau international.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy