email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Beki Probst • directrice de l'EFM (European Film Market)

MGB ouvrirait son troisième étage en 2007

par 

Beki Probst • directrice de l'EFM (European Film Market)

Beki Probst, anciennement journaliste, dirige l'EFM depuis 1988. Sous sa direction, ce marché parallèle au Festival de Berlin est devenu l'un des plus grands du monde. Probst, qui réside à présent en Suisse où elle est exploitante, est également membre du comité de sélection de la Berlinale. Elle a en outre fait partie de nombreux jury, entre autres à Locarno, Toronto, Jérusalem et San Sebastian. En 1992, elle a été nommée Chevalier des Arts et des Lettres par le Ministre de la Culture français.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cineuropa: Les participants se sont déclarés très satisfaits de l'EFM mais ils se demandent si l'année prochaine, le marché restera divisé entre le Martin Gropius Bau (MGB) et les bureaux de l'EFM?
BP: Nous avons décidé d'utiliser les bureaux de l'EFM, parce qu'à la mi-novembre, nous avions très peu de temps pour décider où installer les 90 sociétés encore sur liste d'attente et que se procurer des chambres d'hôtel pour les transformer en bureaux aurait été compliqué. Nous avons d'ailleurs eu de la chance de pouvoir utiliser ces bureaux, qui ne sont pas un "no man’s land" et abritent déjà d'autres événements du festival comme le Panorama. Je ne dis pas que nous avons pu accepter toutes les sociétés de la liste d'attente; nous avons pris les premiers à avoir fait leur demande.

L'année prochaine, nous nous efforcerons de satisfaire toute les demandes et l'expérience de cette année nous sera utile. Nous pourrons peut-être utiliser le troisième étage du MGB.

À propos du MGB, certaines sociétés installées au premier étage se sont plaintes du manque de trafic et les participants du stand Royaume-Uni ont déploré le manque d'espace mural pour accrocher des affiches et annoncer les noms des sociétés présentes...
Le stand Royaume-Uni a été conçu par Paul Howson du British Council et, bien sûr, les stands-pays ne sont pas aussi spacieux que les stands individuels. En effet, il y avait peut-être trop de sociétés à ce stand (plus de 12), comme au stand France, mais il est vrai aussi que quand on déménage, on a besoin d'explorer les possibilités du nouvel espace. Les exposants auront sûrement appris eux-aussi de cette expérience et s'adapteront mieux l'année prochaine.

En terme d'espace, notre priorité est de rester fidèle à ceux qui nous soutiennent depuis des années et de placer les grosses enseignes (comme TF1 International, Studio Canal Plus ou The Weinstein Company) dans des zones stratégiques.

Que pensez-vous du nouveau calendrier des marchés du film, sans le MIFED et l'AFM en novembre?
Évidemment, tout a changé cette année et tout le monde voulait venir ici. En seize ans de travail pour le marché, je l'ai toujours senti menacé par le fait que l'AFM se déroulait juste après Berlin. À présent, le problème ne se pose plus. J'espère que l'AFM ne changera pas de nouveau de date...

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy