email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Felix Hächler - Distributeur suisse d'Irina Palm

"Choisir la date idéale"

par 

Felix Hächler - Distributeur suisse d'Irina Palm

Quelle a été votre stratégie de distribution pour Irina Palm [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sam Garbarski
interview : Sébastien Delloye
fiche film
]
?

Quand le film a remporté le Prix du public au Festival de Berlin, nous savions qu’il plaisait. Nous avons donc organisé beaucoup d’avant-premières pour que le bouche à oreille opère avant qu’il soit à l’affiche. Et nous avons utilisé la bande-annonce allemande en version originale sous-titrée, qui était bien meilleure que la version française.

Quels sont les atouts du film en terme de marketing?
La présence de Marianne Faithfull surtout, mais il n’y a pas grand-chose à faire en terme de marketing. Il s’agissait surtout de choisir la date idéale et d’avoir une bonne couverture de la presse avec d’excellentes critiques. Des interviews avec Marianne Faithfull ont été organisées à Berlin et à New York, mais pas en Suisse. Nous avons investi environ 100'000 euros, frais de copies inclus, dans la promotion.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Pourquoi le film est-il sorti le 9 mai en Suisse romande et le 21 juin en Suisse allemande?
Le calendrier de distribution suisse correspond, comme toujours ou presque, aux dates de sorties en France et en Allemagne.

Comment Irina Palm a-t-il été distribué par Filmcoopi?
Nous avons tiré 14 copies en version originale sous-titrées en français et en allemand, qui ont été utilisées dans les deux régions linguistiques. Le film a été distribué uniquement dans les salles d’art et essai, en ville comme à la campagne.

Les 65'000 entrées enregistrées fin septembre correspondent-elles à vos attentes?
Notre objectif était de 60'000 entrées. C’est donc un très bon résultat et tout particulièrement comparé aux pays voisins. Ce chiffre représente 20 % des entrées en Allemagne, alors que le film a eu du succès à Berlin et que c’est une production allemande. Cela dit, il a mieux marché en Suisse allemande, où il a enregistré 55'000 entrées en 14 semaines.

Pourquoi n’a-t-il pas (encore) été distribué en Suisse italienne, dans le canton du Tessin?
Une sortie en Suisse italienne se justifie si les exploitants la réclament, ce qui se passe lorsque le film a eu un certain écho médiatique en Italie. La sortie italienne étant annoncée pour le 9 décembre, nous pourrions le distribuer à Noël et acheter une version doublée au distributeur italien si le film a du succès là-bas. Dans le cas contraire, nous utiliserons nos copies en version originale sous-titrée en allemand et en français. Les frais de sous-titrage sont très élevés et le public italophone préfère le doublage; c’est une habitude qui vient de l’Italie, dont le Tessin reste une «province culturelle».

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy