email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2009 Portugal

Trois Lusitaniens sur la Croisette

par 

Les derniers films de João Pedro Rodrigues, Pedro Costa et João Nicolau ont été sélectionnés au Festival de Cannes (13-24 mai). C'est pour les trois réalisateurs un retour sur la Côte d'Azur, où ils ont tous trois recueilli les éloges de la critique par le passé.

Après Odete [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, présenté à la Quinzaine des réalisateurs en 2006, Rodrigues concourt à présent dans la section Un Certain Regard avec Mourir comme un homme [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. Ce titre, produit par Maria João Sigalho pour Rosa Filmes en coproduction avec la société française Ad Vitam, a été soutenu par Eurimages, l'ICA, RTP et le nouveau fonds portugais FICA.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Mourir comme un homme suit la vie d'un travesti croyant, poussé par son petit ami à mener à son terme la procédure chirurgicale qui fera vraiment de lui une femme. Rodrigues devrait avoir conservé dans ce film le style narratif de ses oeuvres précédentes, caractérisé par un attachant mélange de fantasme et de réel.

L'actrice Jeanne Balibar, qui s'est dernièrement également illustrée comme chanteuse et danseuse, a été filmée en noir et blanc par Costa pour le documentaire Ne Change Rien. Ce titre, produit par la société lisboète Sociedade Optica Tecnica et la parisienne Red Star Cinéma (qui s'occupe aussi des ventes internationales du film), sera projeté à la Quinzaine des réalisateurs.

Cette dernière section accueillera aussi le court métrage Canção de Amor e Saúde de Nicolau, qui s'est fait un renom en 2007 avec Rapace.

Le réalisateur-producteur Rodrigo Areias (Tebas) sera quant à lui présent à Cannes dans le cadre de l'initiative de l'EFP Producers on the Move, tandis que le cinéaste portugais installé à Berlin Hugo Vieira da Silva (Body Rice [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) présentera son dernier projet dans le cadre de l'Atelier de la Cinéfondation.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy