email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2009 Marché / Royaume-Uni

Terry Gilliam se remet en selle avec Don Quichotte

par 

Hier, à Cannes, le vétéran de la production Jeremy Thomas a annoncé que le projet de rêve que Terry Gilliam a en tête depuis longtemps, The Man Who Killed Don Quixote, verra enfin le jour, sur un scénario de l'auteur primé Tony Grisoni (In This World).

Le scénario de Grisoni a en son centre un metteur en scène qui, charmé par l'éternelle quête par Don Quichotte de sa Dulcinée, va devenir sans s'en rendre compte un Sancho Pancha. Le tournage de ce projet, qui avait commencé, a dû être interrompu suite à la maladie de Jean Rochefort ; les différents aléas qui ont frappé ce projet font l'objet d'un documentaire intitulé Lost in La Mancha.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

The Man Who Killed Don Quixote, re-développé par la société de production de Thomas, Recorded Picture Company, qui s'est battu pour avoir les droits du projets, devrait entrer en tournage au printemps 2010. Les ventes internationales du film seront gérées par HanWay Films. Le dernier film de Gilliam, The Imaginarium of Doctor Parnassus [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, fera sa première à Cannes le 22 mai.

Hanway Films a profité de l'événement cannois pour annoncer un autre gros projet : une nouvelle adaptation du classique d'Emily Brontë, "Les Hauts de Hurlevent". Le film sera réalisé par l'équipe à laquelle on doit La jeune fille à la perle [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le réalisateur Peter Webber et la scénariste Olivia Hetreed, et la production sera assurée par Ecosse Films. Les rôles de Cathy et Heathcliff seront interprétés par Gemma Arterton (Quantum of Solace [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
) et Ed Westwick (Son of Rambow [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
).

Parmi les autres titres que portent à Cannes le directeur général de Hanway, Tim Haslam, et son équipe de ventes, on peut citer The Boys Are Back de Scott Hicks, avec Clive Owen, la comédie It’s A Wonderful Afterlife de Gurinder Chadha, Nowhere Boy de Sam Taylor Wood, sur l'adolescence de John Lennon, et le thriller Harry Brown, avec Michael Caine.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy