email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INSTITUTIONS Espagne

De la Iglesia élu nouveau président de l'Académie de cinéma

par 

De la Iglesia élu nouveau président de l'Académie de cinéma

L'unité de l'industrie et un rapprochement avec le public seront les deux grandes priorités du mandat d'Álex de la Iglesia à l'Académie de cinéma. Le vote et la nomination d'hier dimanche n'ont été qu'une simple formalité puisque le réalisateur basque était le seul candidat.

La nécessité que l'Académie soit l'institution qui représente l'unité de l'industrie tient à coeur à De la Iglesia, comme il le répète depuis qu'il a annoncé son intention de devenir son président. Il l'a de nouveau souligné hier, en citant les noms de cinéastes comme Pedro Almodóvar et José Luis Garci, sur lesquels il fera pression "psychologiquement et affectivement" pour qu'ils reviennent. Le nouveau président a en outre l'intention d'intégrer des opérateurs qui n'étaient pas encore représentés, comme les exploitants et les distributeurs.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La grande mission de l'Académie et de tout le secteur reste d'améliorer l'iimage du cinéma espagnol auprès du public. "Notre objectif, ce sont les spectateurs. L'Académie doit répondre aux besoins et aux désirs du public, puisqu'un film non vu est un film inexistant", a insisté le cinéaste basque, qui a ajouté : "Nous voulons que le public soit fier de notre cinéma".

Parmi les autres propositions pour ce nouveau terme, il faut mentionner la création d'une discipline cinématographique dans les collèges, une valorisation de la présence des femmes dans le monde de l'audiovisuel et un report de date de deux ou trois semaines de la cérémonie des Goyas pour améliorer la visibilité des films nominés.

L'équipe du président comprendra les deux vice-présidents déjà annoncés (l'actrice et réalisatrice Icíar Bollaín et le directeur de production Emilio Pina) et peut-être un troisième qui serait catalan, pour "que soient bien représentées les communautés autonomes qui génèrent le plus de cinéastes".

De la Iglesia, élu pour trois ans, remplace l'actuelle ministre de la Culture, Ángeles González-Sinde.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy