email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS Espagne / France

Estoril F.F. : Petit Indi, un garçon pas comme les autres

par 

Estoril F.F. : Petit Indi, un garçon pas comme les autres

Après une longue série de courts métrages et cinq longs métrages, le réalisateur catalan Marc Recha revient bientôt sur les écrans avec Petit Indi [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, fable urbaine présentée en avant première au dernier Festival de Locarno et actuellement en compétition au Festival d'Estoril.

Petit Indi raconte l'histoire d'Arnaud (Marc Soto), 17 ans, qui est un garçon simple, altruiste, parfois ingénu. Il n'a pas de téléphone portable et ne suit pas la mode. Il ne passe pas ses soirées à s'amuser avec des copains, mais préfère s'isoler dans sa cabane et s'occuper de ses chers oiseaux, dont un chardonneret champion de chant, et d'autres animaux nécessitant ses soins.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Arnaud ne correspond pas aux clichés sur les jeunes d'aujourd'hui, mais s'inscrit résolument à contre-courant par rapport aux jeunes d'aujourd'hui tels que les a décrits récemment, en tout réalisme, le cinéma européen. C'est un garçon très différent des amusants Beaux Gosses [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
en pleine ébullition hormonale de Riad Sattouf (aussi en compétition à Estoril). Ce n'est pas un héros sentimental, comme par exemple dans Amore 14 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Federico Moccia, ni un jeune en pleine crise d'adolescence ou en quête d'identité, comme dans Somers Town [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Shane Meadows ou Paranoid Park [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Gus Van Sant. L'anti-héros de Recha renvoie plutôt aux laissés pour compte de Ken Loach ou à L'Apprenti [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Samuel Collardey (on y retrouve l'amour des animaux et la force de la volonté), si ce n'est que l'histoire ne se passe pas à la campagne mais dans les rues poussiéreuses et délabrées de la banlieue de Barcelone, dans un contexte de déréliction urbaine (entre les lignes à haute tension et l'autoroute) où la plupart des gens sont au-dessous du seuil de pauvreté.

Arnaud vit avec sa soeur Sole (Eulalia Ramón), Aranya et son frère Regis (Eduardo Noriega) quand ce dernier n'est pas "aux quatre coins du monde". Leur mère est en prison depuis longtemps et leur père, qui vit à Grenade, se désintéresse complètement de ses enfants. La famille a du mal à joindre les deux bouts et Arnaud donne chaque mois une grande partie de l'argent de poche qu'il gagne à sa soeur, qui tient lieu de chef de famille.

Inspiré par la nouvelle de la libération d'un détenu grâce à un habile avocat, Arnaud décide alors de rassembler une grosse somme d'argent pour en embaucher un qui puisse ramener sa mère à la maison. Pour ce faire, il cherche en vain un deuxième boulot et, sous l'influence de son oncle Ramon (Sergi Lopez), assez louche, il fait connaissance avec l'univers des courses de chiens et des paris. La chance n'étant pas de son côté, notre petit indien doit de nouveau compromettre et renoncer à quelque chose de vraiment important pour lui, mais la vie, cruelle, ne permet peut-être tout simplement pas aux garçons comme Arnaud de rêver.

Le scénario du film a été composé par le réalisateur et Nadine Lamari, la photographie a été confiée à Hélène Louvart et la bande originale est l'oeuvre de Pau Recha (frère de Marc). Petit Indi est une coproduction franco-espagnole entre Nico Villarejo Frakas (Noodles Productions) et le réalisateur (El Vaqueret). Il sera distribué en France par Ad Vitam à partir du 3 mars 2010.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy