email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FINANCEMENTS France

L’Ile-de-France soutient Ernest et Célestine

par 

Neuf projets de longs métrages pour le grand écran figurent dans la 4ème sélection 2009 du Fonds de soutien aux industries techniques cinématographiques et audiovisuelles de la Région Ile-de-France. Parmi eux se distingue la coproduction franco-belgo-luxembourgeoise d’animation Ernest et Célestine qui entrera en production en janvier. Piloté par la société française Les Armateurs (sur la liste des pré-sélectionnés à l’Oscar 2010 du meilleur film d’animation avec Brendan et le secret de Kells [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Didier Brunner
interview : Tomm Moore
interview : Viviane Vanfleteren
fiche film
]
), le projet sera réalisé par Benjamin Renner (dont le court de fin d’études La queue de la souris a notamment remporté le Cartoon d’Or 2008) et le duo Vincent Patar - Stéphane Aubier (Panique au village [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stéphane Aubier et Vincen…
interview : Stéphane Aubier et Vincent…
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Adapté par le célèbre romancier Daniel Pennac de plusieurs ouvrages de la série à succès de Gabrielle Vincent (600 000 albums vendus dans le monde), le scénario de Ernest et Célestine retrace la rencontre d’une petite souris abandonnée et d’un gros ours marginal, clown et musicien. Menacés par le désespoir et la solitude, les deux personnages vont se reconstruire ensemble malgré la précarité et les difficultés de la vie.

Coproduit à 69,5 % par la France, à 17,2 % par la Belgique et à 13,3 % par le Luxembourg, Ernest et Célestine bénéficie d’un budget de 9,2 M€ pour 300 jours de fabrication. Produit par Les Armateurs, La Parti, Mélusine et Maybe Moovie, le long métrage est aussi coproduit par France 3 Cinéma et Studio Canal (également distributeur France, éditeur vidéo et vendeur international du titre). Préacheté par Canal +, Ciné Cinéma et la RTBF, il compte aussi parmi ses soutiens Eurimages (600 000 €), la région Ile-de-France (265 000 €), la Communauté française de Belgique (350 000 €), Wallimage et le Film Fund Luxembourg.

Les autres projets de fiction cinématographique retenus par la région Ile-de-France sont Une femme parfaite d’Alain Corneau (lire l’article production SBS Films – aide 455 000 €), Un homme très recherché d’Isabelle Mergault (newsGaumont - 530 000 €), Poupoupidou de Gérald Hustache-Mathieu (Dharamsala - 303 000 €), De toutes mes forces de Delphine Gleize (Les Productions Balthazar - 285 000 €) et deux premiers longs : Louise Wimmer de Cyril Mennegun (Zadig Productions - 303 000 €) et La perle de Brigitte Coscas (Les Films du Worso - 416 000 €). Deux projets de documentaires pour le grand écran complètent la sélection : La Martinique aux martiniquais de Camille Mauduech (Les Films du marigot - 85 000 €) et Ce n’est qu’un début du duo Jean Pierre Pozzi - Pierre Barougier (Ciel de Paris Productions - 85 000 €).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy