email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2010 Marché / France

Elle Driver vend le déjà culte Rubber

par 

Faire entrer en collision le film d’horreur et la comédie d’auteur : tel est le nouveau pari du cinéaste français Quentin Dupieux qui peaufine actuellement le montage de son second long métrage, Rubber, après avoir marqué les esprits en 2007 avec Steak [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. Tourné à Los Angeles en anglais, le film qui est vendu à l’European Film Market de la Berlinale par Elle Driver sera aussi une œuvre musicale d’avant garde avec la participation des plus grands noms de la musique électronique (Justice, Mr Oizo, SebastiAn, Sébastien Tellier).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ecrit par le réalisateur, le scénario de Rubber (qui avait été présélectionné par Arte France Cinéma) donne le ton de la dimension atypique du projet. Un groupe de spectateurs assiste à un simulacre de projection en plein désert. Ils commentent les scènes du "film" qui se déroule en temps réel devant leurs yeux : Rubber, un pneu abandonné dans le désert, prend soudainement vie, sans raison. Il apprend à se déplacer, explore le désert et se découvre petit à petit une passion pour la destruction d’insectes et d’objets perdus. Assez vite, Rubber développe un don télépathique lui permettant de détruire ce qu’il veut, sans bouger.

Au casting figurent Stephan Spinella, Roxane Mesquida, Wings Hauser et Jack Plotnick. A noter que Pedro Winter et Gaspard Augé du groupe Justice font une apparition. Produit par Grégory Bernard et Julien Berlan pour Realitism films, Rubber a été coproduit par es Etats-Unis et notamment préacheté par Canal +.

A signaler aussi au line-up de Elle Driver le titre français en postproduction Sous ton emprise de Lola Doillon avec Kristin Scott Thomas (lire l’article) et St. George Shoots the Dragon de Srdjan Dragojevic qui a été projeté à l’EFM. En production se distinguent le long allemand Hut in the Woods de l’Autrichien Hans Weingartner, la comédie Hysteria de Tanya Wexler ou encore la coproduction spagnolo-colombienne Bunker de Andres Baiz (avec Alex Brendemühl et Marta Etura).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.