email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2010 Marché / Norvège

Motlys soutien le projet de Joachim Trier

par 

Le Producteur Yngve Sæther de Motlys Film, l’une des plus importantes sociétés de production de Norvège, est présent au Marché de Cannes pour discuter avec de potentiels futurs coproducteurs du second long métrage du cinéaste Joachim Trier (Reprise [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joachim Trier
interview : Karin Julsrud
fiche film
]
).

Cela fait maintenant quatre ans que Trier a réalisé son premier long métrage, le très primé Reprise, un hommage à la nouvelle vague française. Ce nouveau film, Oslo 31 August, une fois de plus coécrit par le réalisateur et Eskil Vogt, réuni à peu près la même équipe créative.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Le film raconte l’histoire d’un jeune homme qui sort d’un centre de désintoxication, un jour d’été, et essaie de repartir sur de bonnes bases. Sæther est à Cannes pour essayer de trouver des partenaires prêts à cofinancer le projet et boucler le budget de 1.8-2M€. Il espère débuter la production cet été.

Le producteur a de nombreux autres projets d’autres réalisateurs sur le feu, dont deux inspirés de Jarle Klepp (The Man Who Loved Yngve [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), personnage du roman de Tore Renberg. Dans le nouveau film de Stian Kristiansen, I Travel Alone, Klepp (joué une fois de plus par Rolf Kristian Larsen), un étudiant en littérature de 25 ans, passionné par Proust et les femmes matures, découvre qu’il est père. Le tournage devrait débuter le 14 juin.

Dans The Orheim Company, qui sera réalisé par Arild Andresen, un jeune homme revoit sa vie défiler en flashbacks lors de l’enterrement de son père. La production de ce projet débutera l’année prochaine. Sæther a un autre film en début de développement : Hjelp, le premier film du romancier Dag Johan Haugerud, très connu à travers toute l’Europe.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy