email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Italie

Des films européens en pagaille à Taormina

par 

Des films européens en pagaille à Taormina

Le programme du Festival de Taormina (12-18 juin) sera mince mais efficace "par nécessité, car nous ne disposons que de deux salles, mais surtout par choix", explique Deborah Young, directrice artistique à sa quatrième édition de l'événement sicilien. "C'est la meilleure année depuis mon arrivée", poursuit-elle, et la sélection semble lui donner raison.

La manifestation présentera d'abord l'avant-première européenne de Toy Story 3, qui fera l'objet d'une projection pionnière (la première en 3D en plein air, et ce dans une "salle" vieille de deux mille ans, le Teatro Antico – les techniciens de Pixar sont déjà au travail pour préparer la séance) qui coûtera à elle seule 90.000 euros, mais promet d'attirer l'attention du monde entier sur Taormina. Le Teatro Antico accueillera six autres films, dont la première mondiale d'un titre italien aux grandes aspirations internationales, L’imbroglio nel lenzuolo, réalisé par le Mexicain Alfonso Arau mais produit et interprété par Maria Grazia Cucinotta.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L'Europe est très présente, de l'intérieur des terres (la section "Au-delà de la Méditerranée" proposera notamment le nouveau film de Per Fly, The Woman Who Dreamed of a Man) à, surtout, la "Méditerranée", pour citer le nom de la compétition principale, où est en jeu le Tauro d'or. On peut citer parmi les films en lice Dalla vita in poi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Gianfrancesco Lazotti, les films français Chicas [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Yasmina Reza et Nous Trois [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, avec Stefano Accorsi et Emmanuelle Béart, le titre espagnol 18 comidas (avec le Luis Tosar de Cellule 211 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Daniel Monzón
fiche film
]
dans le rôle improbable d'un guitariste de rue) et un film collectif à épisodes, Some Other Stories, réalisé par cinq jeunes réalisatrices (Ivona Juka, Ana Maria Rossi, Ines Tanovic, Marija Dzidzeva et Hanna Slack) représentant cinq pays d'ex-Yougoslavie (Serbie, Croatie, Macédoine, Bosnie herzégovine et Slovénie).

Les invités d'honneur de cette édition sont le Brésil (qui signera le 18 juin un nouvel accord de coproduction avce l'Italie) et l'Espagne, représentée par six films réalisés ces six dernières années, en plus de faire l'objet d'une table ronde en présence de réalisateurs (dont Isabel Coixet, également membre du jury) et d'acteurs ibériques (Tosar, Victoria Abril et Lola Dueñas).

Et pour les fans de football, en ces temps de Mondial, la série "Le cinéma et le ballon" propose cinq titres, dont le documentaire Rimet – L’incredibile storia della coppa del mondo qui reconstruit, sur la base d'entretiens et d'images de répertoire, l'aventureuse épopée de la Coupe, le "Saint Graal" du football, plusieurs fois volée et retrouvée. Pour les autres, le festival accueille, en plus des films, des invités importants : le Prix Arte Taormina récompensera des personnalités comme Marco Bellocchio, Robert De Niro, Colin Firth, Jafar Panahi et Francesco Alliata di Villafranca (considéré à 90 ans comme le vétéran sicilien de la production, avec au catalogue de sa société Panaria Film des titres comme Le carrosse d'or de Jean Renoir). Les jeunes participants au Campus Taormina (mille étudiants en cinéma et communication) pourront en outre rencontrer des figures du cinéma italien, du duo Ficarra et Picone à Ambra Angioini, en passant par Diane Fleri et Giorgio Pasotti.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.