email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Belgique

Un nouveau souffle pour le Brussels Film Festival

par 

Un nouveau souffle pour le Brussels Film Festival

Le Brussels Film Festival revient du 23 au 30 juin. A nouvelle direction, nouvelle orientation : si le credo reste semblable - faire découvrir au public bruxellois la diversité du cinéma européen- la stratégie diffère quelque peu. L’ambition assumée de son nouveau directeur, Ivan Corbisier, est de dépoussiérer l’image du cinéma européen, qui n’est pas que « social et/ou rébarbatif », en injectant par touches glamour et prestige. Ainsi, le festival lance une nouvelle section, L’Europe des genres, une ribambelle de célébrités est annoncée, et la compétition, jusqu’ici consacrée aux 1ères et 2èmes œuvres, s’ouvre aux réalisateurs confirmés. Un pont est même lancé de l’autre côté de l’Atlantique, avec une double séance consacrée au Festival de Sundance.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Le jury de la compétition décernera le Golden Iris Award du meilleur film européen, ainsi que le White Iris Award au meilleur 1er film. A noter également que sera remis le 4ème Cineuropa Award, après ceux d’Estoril, Miami et Lecce. 5 premiers films s’affronteront pour le White Iris Award, dont le très attendu C’est déjà l’été (seule coproduction belge en lice, portée par De Productie et Tarantula Belgique) du jeune documentariste hollandais Martijn Smits. A la recherche d’un lieu pour son premier long, Smits cède à l’attraction magnétique de la ville de Seraing, sans même savoir qu’il s’apprête à investir le territoire cinématographique des frères Dardenne. Il y suit le quotidien d’une famille en difficulté qui vit sous le même toit sans se voir, et qui, confrontée à un drame, va douloureusement retrouver la vue, mais aussi l’amour.

On attend également The House of Branching Love [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, comédie shakespearienne passée à la moulinette de Mika Kaurismaki, The Reverse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Agata Buzek - actrice
interview : Borys Lankosz
fiche film
]
de Borys Lankosz, grand vainqueur des Prix du cinéma polonais, ou encore Corridor [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Johan Lundborg et Johan St…
fiche film
]
, délire paranoïaque d’un jeune duo Johan Lundborg - Johan Storm . La liste des films en compétition reste complète avec All That I Love [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, du polonais Jacek Borcuch, Alles Stroomt, de Danyael Sugawara, Bibliothèque Pascal [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Szabolcs Hajdu - réalisateur
interview : Szabolcs Hajdu
fiche film
]
de Szabolcs Hajdu, I’m Not Your Friend, de GYörgy Pálfi, L’Uomo che Verrà [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Giorgio Diritti
fiche film
]
, de Giorgio Diritti, Le Braqueur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Giorgio Diritti
fiche film
]
, de Benjamin Heisenberg et Yo también [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, d’Álvaro Pastor et Antonio Naharro.

En plus de la compétition, le Festival proposera 5 avant-premières (dont le dernier film de Mathieu Amalric, Tournée [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mathieu Amalric
interview : Mathieu Amalric
fiche film
]
), un panorama qui permettra de découvrir deux nouveaux films belges (Hitler à Hollywood de Frédéric Sojcher et Miss Mouche de Bernard Halut), une compétition nationale de courts, une leçon de cinéma du réalisateur belge Jaco Van Dormael et les déjà traditionnelles séances en plein air.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy