email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Allemagne

Munich fait les choses en grand

par 

Munich fait les choses en grand

Le Festival international de Munich qui, depuis sa création en 1983, est devenu le deuxième événement cinématographique le plus important d'Allemagne après la Berlinale (avec environ 70.000 spectateurs, 2500 professionnels et 600 journalistes réunis chaque année autour de 250 films), bat son plein dans le chef lieu bavarois depuis le 25 juin. Il se prolongera jusqu'au 3 juillet.

Le programme international mêle grands noms du cinéma (comme Jaco van Dormael avec Mr. Nobody [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jaco Van Dormael
interview : Jaco Van Dormael
fiche film
]
, Francis Ford Coppola avec Tetro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, ou encore Werner Herzog avec My Son, My Son, What Have Ye Done?) et jeunes talents prometteurs. Cette année, l'accent est nettement placé sur le cinéma politique : figurent notamment dans la sélection les titres présentés à Cannes L'autobiographie de Nicolae Ceausescu [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Andrei Ujica et Draquila – l'Italie qui tremble [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Draquila – L’Italia che tr…
fiche film
]
de Sabina Guzzanti, Piombo fuso de l'Italien Stefano Savona, Videocracy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l'Italo-suédois Erik Gandini, ou encore le film belge Illégal [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Olivier Masset-Depasse
fiche film
]
d'Olivier Masset-Depasse. C'est également de Belgique qu'arrive le plus atypique Petit bébé Jésus de Flandres [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Gust Van den Berghe. On note la belle présence du cinéma italien dans cette section cette année avec, outre les films précités, des titres comme L'uomo che verra [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Giorgio Diritti
fiche film
]
de Giorgio Diritti, Le quattro volte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michelangelo Frammartino
interview : Savina Neirotti
fiche film
]
de Michelangelo Frammartino, Lo spazio bianco [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Michelangelo Frammartino. Sur les près de soixante titres sélectionnés, on trouve aussi le film carcéral danois R [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Michael Noer et Tobias Lindholm, Zero du Polonais Pawel Borowski, Valhalla Rising [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nicolas Winding Refn
fiche film
]
de Nicolas Winding Refn, Slovenian Girl [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Damjan Kozole et ArTherapy du Grec Nikos Perakis.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Parmi les différentes sections de l'événement, un programme est consacré au "nouveau cinéma allemand" qui présente notamment le film de Christoph Hochhäusler sélectionné à Cannes Unter Dir die Stadt [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Christoph Hochhäusler
fiche film
]
. Il est complété par une rétrospective sur la "nouvelle vague allemande". À cette sélection répond le bel éventail de titres de la section réservée au "Nouveau cinéma français" – le public peut notamment découvrir le superbe Des hommes et des dieux [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Xavier Beauvois
fiche film
]
de Xavier Beauvois, Carlos [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Olivier Assayas et La Princesse de Montpensier [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Bertrand Tavernier (qui ont tous trois brillé à Cannes), ainsi que les derniers films de Rivette, Ozon, Claire Denis et les Miller père et fils.

Munich honore en outre le réalisateur autrichien controversé Ulrich Seidl. Les prix CineMerit du festival récompensent cette année les contributions d'Abbas Kiarostami et de l'acteur danois Mads Mikkelsen. Parmi les différents prix en jeu, les plus importants sont le Prix Arri-Zeiss du meilleur film étranger (50.000 €) et le Prix du jeune cinéma allemand (60.000 €).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy