email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Couleur de peau : Miel : entre Europe et Asie

par 

Couleur de peau : Miel : entre Europe et Asie

Tournage en cours actuellement en Corée pour la coproduction franco-belge Couleur de peau : Miel, un premier long métrage du duo Laurent Boileau - Jung Henin qui sera composé pour deux tiers d’animation et pour un tiers de prise de vues réelles. Adaptation des deux tomes de la bande dessinée Couleur de peau : miel de Jung Henin, le film retrace la destinée d’un enfant coréen adoptée par des Belges et qui décide à l’âge adulte de retourner pour la première fois dans son pays natal.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cosigné par les deux réalisateurs, le scénario a pour personnage principal Jung qui avait cinq ans lorsqu’un policier l’a trouvé errant dans les rues de Séoul. Il est l’un de ces 200 000 Coréens adoptés, disséminés à travers le monde. Pour résoudre un profond conflit intérieur, il veut revoir la terre de ses ancêtres et peut-être retrouver des traces de sa mère biologique. Ce voyage de réconciliation avec ses racines et avec lui-même (filmé de manière documentaire) amène Jung en se remémorer (en animation) l’enfant qu’il a été et la trajectoire tortueuse qui l’a fait grandir, jusqu’à la rencontre de sa femme, coréenne adoptée elle aussi, avec qui il a eu une fille désormais âgée de 14 ans. Dès son arrivée à Séoul, Jung se revoit enfant dans les ruelles du marché de Namdaemun, puis il retourne sur les lieux connus de sa petite enfance et explore les archives de l'agence Holt (un couple fortuné d'évangélistes américains à l’action controversée) où il découvre que son très succinct dossier d'adoption. Enfin, il visite la zone démilitarisée séparant les deux Corée qui le renvoie à l'histoire de son pays natal qui était devenu en quelques décennies le principal fournisseur d'enfants des pays développés.

Produit par Thomas Schmitt pour la société parisienne Mosaïque Films, Couleur de peau : Miel bénéficie d’un budget d’environ 3,9 M€ incluant des coproductions de France 3 Cinéma et des Belges d’Artémis Productions, 500 000 euros d’avance sur recettes du Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC), ainsi que des soutiens du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Communauté française de Belgique, de la RTBF, de Wallimage, du Programme Media et de la Procirep. Gebeka Films assurera la distribution en France et Cinéart en Belgique, les ventes internationales étant pilotées par Wide Management.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy