email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2010 Journées des Auteurs / Italie

Dark Love de Capuano, un cinéma italien lumineux

par 

Dark Love de Capuano, un cinéma italien lumineux

Dark Love [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, d'Antonio Capuano, a été projeté devant une salle comble au deuxième jour des Journées des Auteurs-Venice Days et accueilli avec beaucoup d'enthousiasme et d'émotion, à en juger les dix minutes d'applaudissements ininterrompus qui ont suivi la séance.

Les compliments se sont principalement dirigés vers Capuano et ses deux jeunes acteurs, Gabriele Agrio et Irene De Angelis, pour la première fois à l'écran dans les rôles, respectivement, d'un adolescent qui se dénonce à la police après un viol en "tournante" et de sa victime. La performance d'Agrio est particulièrement brillante : devant la caméra de Capuano, sa sensibilité et son talent naturels redoublent d'intensité.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Après sa condamnation à la détention dans une prison juvénile, Ciro (Agrio) se met à écrire des lettres à sa victime qui servent autant à essayer de comprendre son geste qu'à demander pardon. Capuano suit les deux personnages avec la même attention, mais montre davantage de compréhension vis-à-vis du garçon, qui vient du même milieu que lui.

Comme le réalisateur l'a dit au public après la projection : “Tout reposait sur les épaules des deux personnages principaux et je savais qu'une erreur de casting mènerait à l'échec. En visitant des écoles, j'ai d"abord découvert Gabriele, puis Irene. De lui, je n'étais pas entièrement certain – il faisait partie des trois 'finalistes' parce que les deux autres jouaient avec plus de brio –, mais il y a une réplique qu'il a su dire mieux que quiconque. Je la lui ai faite répéter une centaine de fois, et à chaque fois, j'étais ému".

Capuano, la voix étranglée par l'évocation de ces auditions, ajoute qu'Agrio a même désarçonné l'actrice Valeria Golino par la puissance de son interprétation du texte. De Angelis joue également à merveille et incarne avec un détachement à fendre le coeur une fille de parents riches qui n'arrive pas à reconstruire sa vie et sa relation avec son corps après l'horrible crime dont elle a été victime.

L'histoire s'inspire en fait de la vie d'un membre de l'équipe d'un film réalisé précédemment par Capuano. Dans la vraie vie, l'homme est à présent marié à sa victime et travaille pour son père, mais Capuano a remplacé cette conclusion par une fin plus "crédible", tout en laissant les possibilités ouvertes, comme il aime à le faire.

Le public a également pu rencontrer les acteurs Luisa Ranieri, Anna Ammirati et Fabrizio Gifuni, qui ont décrit l'énergie contagieuse de Capuano et son courage en tant qu'outsider qui reste en dehors du système et le critique d'ailleurs ouvertement. Gifuni a souligné : "Dans des temps dégueulasses comme ceux que nous traversons, une poésie comme celle d'Antonio, qui plane au-dessus de la mêlée, est une bouffée d'air frais. Ce genre de courage ne devrait pas nous surprendre. Il devrait être la norme".

Interrogé sur les raisons pour lesquelles le film n'est pas présenté dans le cadre de la compétition de la Mostra, Capuano a reconnu qu'on lui a beaucoup posé la question depuis le début du festival et précisé que même s'il a déjà été en lice sur le Lido, aucun de ses films n'y a jamais suscité un tel enthousiasme.

Dark Love a été produit pour environ 1M € par L.G.M Ellegieme. Ses ventes internationales sont assurées par RAI Trade. En Italie, il sort aujourd'hui, distribué par Fandango.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.