email print share on facebook share on twitter share on google+

PRODUCTION France

Mia Hansen-Love tourne Un amour de jeunesse

par 

La Française Lola Creton (Barbe Bleue [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), l’Allemand Sebastian Urzendowsky (Pingpong [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Matthias Luthardt
interview : Sebastian Urzendowsky
fiche film
]
) et le Norvégien Magne Havard Brekke figurent en tête d’affiche du 3ème long métrage de Mia Hansen-Love : Un amour de jeunesse. En tournage depuis la mi-juillet, le nouveau film de la réalisatrice de Tout est pardonné [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : David Thion
interview : Mia Hansen-Löve
fiche film
]
(révélation de la Quinzaine des réalisateurs 2007 et prix Louis Delluc du meilleur premier film) et du Père de mes enfants [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mia Hansen-Løve
fiche film
]
(prix spécial du jury Un Certain Regard au festival de Cannes 2009) retrace sur huit ans l’histoire d’amour de deux adolescents devenus de jeunes adultes. A noter que la direction de la photographie est assurée par Stéphane Fontaine (César 2010 pour son travail sur Un prophète [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jacques Audiard
interview : Jacques Audiard et Tahar R…
fiche film
]
)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ecrit par Mia Hansen-Love, le scénario débute au printemps 99. Camille (15 ans - Lola Créton) et Sullivan (19 ans - Sebastian Urzendowky) s'aiment d'un amour passionné, mais Sullivan va partir en Amérique du Sud, laissant Camille dans une attente douloureuse puis dans le désespoir... Sept ans plus tard, Camille, qui forme un couple solide avec Lorenz (Magne Havard Brekke), va revoir Sullivan...

Produit par David Thion pour Les Films Pelléas, Un amour de jeunesse bénéficie d’un budget d’environ 4 M€ incluant des coproductions des Allemands de Razor Film, d’Arte France Cinéma, de Rhône-Alpes Cinéma et de Jouror Productions, des préachats d’Arte, WDR, Canal + et Ciné Cinéma, le soutien du mini traité franco-allemand de coproduction, l’appui de la région Ile-de-France, du Medienboard Berlin-Brandenburg et des Sofica Cinémage et Cofimage, sans oublier une avance sur recettes du Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC). Les 12 semaines de tournage qui ont pour cadre le Danemark, l’Allemagne, l’Ardèche et à Paris se termineront mi-décembre. La distribution France sera assurée au second semestre 2011 par Les Films du Losange alors que les ventes internationales seront pilotées par Films Distribution.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.