email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2010 Compétition / Espagne

Balada triste, de la Iglesia entre horreur et passion

par 

Balada triste, de la Iglesia entre horreur et passion

Le maestro espagnol du grotesque, Alex de la Iglesia, exorcise les fantômes de la guerre civile espagnole dans Balada triste [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Álex de la Iglesia
fiche film
]
, en compétition à la Mostra de Venise. Le film mêle aux faits historiques la fiction. C'est un mélodrame horrifique qui se passe dans un cirque et dépeint un triangle amoureux au destin tragique.

Nous sommes en 1973. Javier (Carlos Aceres), fils d'un clown tué par les franquistes et devenu à son tour un "clown triste", rejoint un cirque en faillite pour un spectacle en duo avec le clown gai Sergio (Antonio De La Torre), un alcoolique psychopathe liée à la belle acrobate Natalia (Carolina Bang, la compagne du réalisateur).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dans un tourbillon de pièges, coups de feu, explosions, mutilations et dégradations, le tout ayant l'impact visuel déformé dont de la Iglesia sait bien jouer, les deux clowns se livrent une lutte où tous les coups sont permis pour l'amour de la jolie acrobate, sur fond de régime franquiste, avec tout son dispositif iconographique.

"C'est mon film le plus personnel, le plus risqué ; j'y ai mis beaucoup de moi-même", a expliqué le réalisateur, qui dit aussi s'être identifié aux deux personnages : "Pour moi, c'est avant tout une histoire d'amour folle, sauvage et horrible. C'est en somme un mélange d'horreur et de passion, mes choses préférées".

Par rapport au contexte de dictature, de la Iglesia souligne qu'il en a "fait ressortir l'angoisse, pour ensuite l'enterrer. Nous avons un passé terriblement douloureux qui conditionne notre présent à tous. Nous avons vécu la douleur, la torture... : des choses qui changent les hommes et détruisent la vie des personnages du film".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy