email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2010 Prix

Alex de la Iglesia : "Ne m'appelez pas maestro"

par 

Alex de la Iglesia : "Ne m'appelez pas maestro"

Alex de la Iglesia a fait irruption en pleine conférence de presse pour embrasser le président du jury Quentin Tarantino, qui a attribué à son film, Ballada triste de trompeta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Álex de la Iglesia
fiche film
]
, deux distinctions : l'Osella du meilleur scénario et le Lion d'argent de la mise en scène.

"Ne m'appelez pas maestro, ça me donne l'impression d'être un prof alors que j'essaie encore d'apprendre. Je suis heureux, au septième ciel. Avant ce film, j'ai toujours écrit mes films avec le même co-scénariste, alors c'est la première fois que je n'ai pas à partager le prix ! Vous m'avez fait une très belle surprise. Merci !", a dit l'auteur de Mes chers voisins.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Quant aux liens avec les premières oeuvres de Tim Burton que certains ont vu dans le film, de la Iglesia a expliqué : "Si nous parlons de copier ou du moins d'être influencé, je penserais plutôt à Lon Chaney jr. En ce moment, personne ne fait rien de nouveau : le post-modernisme consiste vraiment à exploiter le travail des autres, il faut en être conscient. Le festival récompense le meilleur barman, celui qui fait le meilleur cocktail. L'astuce est de bien mélanger les ingrédients".

Que signifie ce prix pour le cinéma espagnol, en cette année glorieuse où sa victoire à la Coupe du monde a porté le pays au sommet du monde ? "C'est une grande joie, répond le cinéaste. Tout ne peut pas toujours aller mal. Je voudrais dire aux jurés que nous sommes arrivés à un point où il faut vraiment envisager le cinéma d'un point de vue post-moderne. Le talent des membres du jury qui n'essaient pas de faire des choses nouvelles, c'est de vouloir faire les choses bien. Il y a un moment où on fait la différence entre le talent et le savoir-faire : trouver l'équilibre qui vous convient personnellement entre c'est deux notions, c'est le secret du succès. Quelqu'un comme moi, qui n'a pas toujours eu du succès dans les festivals, a le droit de le dire".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy