email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES France

Ces Amours-là : Claude Lelouch fait la synthèse

par 

Ces Amours-là : Claude Lelouch fait la synthèse

Rezo Films lance aujourd’hui sur 307 copies le 43ème film de Claude Lelouch (72 ans), Ces Amours-là [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, une fresque romanesque assez bien accueillie par la presse, même si certains critiques restent résolument hermétiques au style mélodramatique caractéristique du cinéaste. Interprété par Audrey Dana (Welcome [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : Philippe Lioret
fiche film
]
) aux côtés notamment de Laurent Couson et de Raphaël, le long métrage fait le portrait d’une femme plaçant l’amour au-dessus de tout, en particulier durant la Seconde Guerre Mondiale.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Défini par Claude Lelouch comme "un film de synthèse", Ces Amours-là retrace l’histoire d’Ilva, "aussi sincère dans les bras d’un Français, d’un Allemand que d’un Américain", voire de plusieurs partenaires. Pour le réalisateur, cette héroïne incarne les femmes modernes qui "savent jongler avec le rêve et les difficultés du quotidien, encaisser les coups, rebondir, cicatriser : l’amour peut les tuer, mais c’est aussi l’amour qui les guérit." Un portrait nourri par les passions et le vécu du cinéaste : " Je suis un enfant de la guerre (…) Quand on a traversé une guerre, on sait de quoi est capable le genre humain, pour le pire et le meilleur. On n’est jamais rassuré. On sait que des "Judas" en tous genres rôdent dans les parages. En faisant un film qui soit l’expression de toutes mes obsessions, je ne pouvais pas faire autrement que parler de la guerre et des camps." Produit par Les Films 13 et Les Films du Kiosque, Ces Amours-là a été coproduit par France 3 Cinéma et Studio 37, et préacheté par Canal + et Ciné Cinéma. Il est vendu à l’international par Kinology.

Débarquent aussi à l’affiche ce mercredi deux films découverts en compétition à la toute récente Mostra de Venise : le charnel Happy Few [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Antony Cordier (distribution Le Pacte sur 136 copies) et Miral [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Julian Schnabel (compte-rendu - Pathé Distribution dans environ 60 salles). Les accompagnent le provocateur Notre jour viendra [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Romain Gavras avec Vincent Cassel (news - UGC Distribution sur un peu moins de 40 écrans) et les documentaires Black Diamond de Pascale Lamche (distribution Shellac) et The Cat, the Reverend and the Slave du duo Alain Della Negra - Kaori Kinoshita (distribution Capricci Films), sans oublier trois films américains (dont Le Dernier exorcisme, financé par Studio Canal), un long métrage russe et une production sud-coréenne.

A signaler au box-office l’excellent démarrage du primé cannois Des Hommes et des Dieux [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Xavier Beauvois
fiche film
]
de Xavier Beauvois avec 363 000 entrées en cinq jours (Mars Distribution) et une très bonne résistance pour Le bruit des glaçons [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Bertrand Blier (voir l’interview vidéo) qui cumule 525 000 entrées en près de trois semaines (Wild Bunch Distribution).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy