email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Espagne

Sitges de nouveau capitale du cinéma fantastique

par 

Plus de 60 films ont été sélectionnés pour participer à la 43ème édition du Festival du cinéma fantastique de Sitges, qui se tiendra du 7 au 17 octobre et comprend quatre sections : Compétition, Panorama compétition, Panorama spécial et Gala. C'est le festival de cinéma fantastique le plus important d'Europe, dans un pays qui a eu du succès dernièrement dans ce genre qui transcende les frontières et se prête à la perfection à la création de nouveaux styles visuels qui participent du renouveau générationnel.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Tous les ans, Sitges présente certaines des productions espagnoles les plus prometteuses de la saison automne-hiver et cette édition ne fera pas exception : les festivaliers pourront découvrir la nouvelle production de Guillermo del Toro avec la société de production Rodar y Rodar (après El orfanato [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), qui s'intitule Los ojos de Julia (lire l'info). Ce deuxième long métrage de Gillem Morales sera présenté en ouverture. Carne de neón de Paco Cabezas est au programme, qui a été produit par Juan Gordon ( Cellule 211 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Daniel Monzón
fiche film
]
, También la lluvia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Icíar Bollaín
fiche film
]
- lire l'interview) pour Morena Films et Álvaro Alonso (Producer on the Move 2010 – lire l'interview) pour Jaleo Films.

La liste des films espagnols sélectionnés est complétée par Agnosia d'Eugenio Mira (lire l'info), Secuestrados de Miguel Ángel Vivas (lire l'info), La posesión de Emma Evans de Manuel Carballo (info), qui arrive directement de l'usine Filmax (qui a créé la saga Rec [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jaume Balagueró, Paco Plaza
interview : Julio Fernández
fiche film
]
/Mientras duermes), La sombra prohibida de José Luis Alemán, 14 Days with Victor de Román Parrado et les coproductions Atrocious de Fernando Barreda Luna (avec le Mexique) et De mayor quiero ser soldado de Christian Molina (avec la France).

Bien que le cinéma européen propose moins de films fantastiques que l'Asie et les États-Unis, Sitges présente un joli nombre de productions du vieux continent, du Royaume-Uni ( Monsters [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Gareth Edwards - lire l'info) à la Turquie (Kosmos [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Reha Erdem - lire l'info) en passant par l'Allemagne ( Black Death [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Christopher Smith ; Die Tür [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Anno Saul), la France (Red Nights de Julien Carbon et Laurent Courtiaud ; Rubber [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Quentin Dupieux ; Captifs de Yann Gozlan ; Notre jour viendra [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Romain Gavras) et la Scandinavie (avec le film suédois Easy Money [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Daniel Espinosa et le titre finlandais Rare Exports: A Christmas Tale [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jalmari Helander
fiche film
]
de Jalmari Helander).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy