email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Or noir : une fresque épique pour Jean-Jacques Annaud

par 

Lundi 18 octobre débuteront à Matmata dans le Sud de la Tunisie les 14 semaines de tournage du 11ème long métrage de Jean-Jacques Annaud : Or noir. Pour ce film en langue anglaise, le réalisateur qui est incontestablement l’un des plus célèbres cinéastes français à l’échelle mondiale (grâce entre autres au Nom de la rose, à L’Ours, L’amant, Sept ans au Tibet ou Deux frères) a réuni un casting cosmopolite haut de gamme incluant le Français Tahar Rahim (EFA 2009 et César 2010 de meilleur acteur pour Un prophète [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jacques Audiard
interview : Jacques Audiard et Tahar R…
fiche film
]
et à l’affiche l’an prochain dans Les hommes libres d’Ismaël Ferroukhi et Chienne de Lou Ye), la star espagnole Antonio Banderas (actuellement en salles dans Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), l’Indienne Freida Pinto (Miral [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et le Britannique Mark Strong (Robin des Bois [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Adaptation par le réalisateur avec le Hollandais Menno Meyjes (nominé à l’Oscar en 1986 pour La couleur pourpre) et Alain Godard (qui a déjàtravaillé cinq fois fois avec Jean-Jacques Annaud) du roman La Soif noire du Suisse Hans Ruesch (publié en 1957), le scénario retrace la rivalité entre deux émirs d'Arabie et l'ascension d'un jeune prince qui va unir les tribus du royaume du désert. L'intrigue a pour cadre le début des années 1930, au moment de la découverte du pétrole, et voit s’opposer traditions et modernisme à travers les personnages des rois Amar (Mark Strong) et Nesib (Antonio Banderas). Le prince Auda (Tahar Rahim), fils d’Amar et gendre de Nesib depuis qu’il a épousé sa fille (Frieda Pinto) en gage de paix entre les deux royaumes frontaliers, se retrouve pris entre deux feux. Selon son producteur Tarak Ben Ammar, Or noir sera " une grande épopée épique et romantique dans la lignée de Lawrence d'Arabie" et explorera "les relations entre le pétrole et l’Islam dans les pays arabes, ainsi que le conflit entre modernité et tradition qui a façonné toute la région pour les décennies suivantes."

Produit par Quinta Communications, Or noir bénéficie d’un budget de 40 M€ et sera distribué par Warner en France (sortie prévue le 23 novembre 2011) au Royaume-Uni, en Amérique Latine et au Moyen-Orient.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy