email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France / Belgique

L’hiver dernier : Vincent Rottiers au cœur de la nature

par 

L’hiver dernier : Vincent Rottiers au cœur de la nature

Démarré le 25 octobre, le tournage de la coproduction belgo-franco-suisse L’hiver dernier bat son plein à Laguiole, dans la région Midi-Pyrénées. Ce premier long métrage de John Shank (Américain qui vit à Bruxelles) réunit un joli casting incluant Vincent Rottiers (nominé au César 2010 de meilleur espoir masculin pour Je suis heureux que ma mère soit vivante [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Florence Loiret Caille (nominée au César 2010 de meilleur espoir féminin pour Je l’aimais [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Anaïs Demoustier (Shooting Star 2010 - D’amour et d’eau fraiche), Carlo Brandt, Michel Subor et Aurore Clément.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ecrit par le réalisateur avec Vincent Poymiro, le scénario a pour cadre un plateau isolé et comme personnage principal Johann (Vincent Rottiers) qui a repris la ferme de son père et y consacre toute son énergie. Quand il peut, il ramène sa sœur à la ferme quelques jours, puis la reconduit dans un institut où elle est soignée. Il voit aussi Julie, une jeune femme avec qui il a une relation amoureuse intense. Mais l’équilibre économique de l’exploitation est menacé et Johan se replie de plus en plus sur lui-même…

Produit par la Belgique à hauteur de 43 % via Tarantula, L’hiver dernier est coproduit à 44 % par la France (Silex Films - coproducteur délégué) et par la Suisse (PCT cinéma-télévision) pour un budget d’environ 2,8 M€. Le film est soutenu notamment par l’avance sur recettes du Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC) (380 000 euros), le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel de la Communauté française de Belgique (330 000 euros), le fonds Eurimages (350 000 euros), le Vlaams Audiovisueel Fonds (VAF), le tax shelter belge, la région Midi-Pyrénées et un préachat de CinéCinéma. Le tournage est programmé pour sept semaines dans l’Aveyron. La distribution en salles sera assurée en Belgique par Cinéart, en Suisse par Monopole Pathé et en France par Le Pacte qui pilotera également les ventes internationales.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy