email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Irlande

La coproduction à l'ordre du jour à l'Irish Festa

par 

La coproduction à l'ordre du jour à l'Irish Festa

La 4ème édition de l'Irish Film Festa de Rome démarre le 24 novembre par le congrès Going Irish, dont l'objectif est d'explorer les possibilités, manières et stratégies qui résulteraient d'un accord de coproduction bilatéral entre l'Italie et l'Irande, une perspective qui prend tout son sens avec le dernier Paolo Sorrentino, This Must Be the Place, tourné en Irlande alors que le pays est particulièrement frappé par la crise économique. Des professionnels des deux pays seront présents au congrès.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

L'Irish Festa, qui se poursuivra jusqu'au 28 novembre, est l'occasion de présenter des films inédits en Italie, comme le film Nothing Personal [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Urszula Antoniak
interview : Urszula Antoniak
fiche film
]
d'Urszula Antoniak, récompensé à Locarno en tant que meilleure première oeuvre et pour l'interprétation de Lotte Verbeek.

Deux autres premiers films sont au programme : Peacefire de Macdara Vallely et The Escapist [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Rupert Wyatt, avec Brian Cox et Joseph Fiennes. Pour la première fois, l'Irish Film Festa proposera également un dessin-animé, The Secret of Kells [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Didier Brunner
interview : Tomm Moore
interview : Viviane Vanfleteren
fiche film
]
de Tomm Moore et Nora Twomey, seul film non-américain à espérer remporter l'Oscar du meilleur film d'animation.

Le public romain pourra aussi apprécier les performances de Liam Neeson et Jasmes Nesbitt dans Five Minutes of Heaven [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l'Allemand Oliver Hirschbiegel (La Chute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bernd Eichinger
interview : Joachim Fest
interview : Oliver Hirschbiegel
fiche film
]
), sur un ex-militant de l'Ulster Volunteer Force et le frère d'un jeune homme qu'il avait tué.

Le documentaire n'est pas oublié, avec deux titres : Waveriders de Joel Conroy et His and Hers de Ken Wardrop (Prix de la photographie à Sundance).

Le programme est complété par un hommage à Neil Jordan, avec son premier film, Angel, et son film le plus récent, Ondine [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2009), avec Colin Farrell.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy