email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRIX Royaume-Uni

L’Ecosse triomphe aux BIFA

par 

- Les British Independent Film Awards priment Sweet Sixteen et d’autres films du ‘nouveau vivier’ de l’industrie nationale

L’Ecosse triomphe aux BIFA

Triomphe écossais de ses talents et de son industrie cinématographie à la cinquième édition des BIFA (British Independent Film Awards) qui a récompensé hier à Londres ses gagnants.
Sweet Sixteen de Ken Loach et Morvern Callar de la jeune réalisatrice écossaise Lynne Ramsay, tous deux tournés en Ecosse et financés par l’Agence ‘Scottish Screen’, ont remporté la moitié des prix pour lesquels ils avaient été nominés.
C’est le film de Ken Loach qui remporte le prix le plus important, celui de Meilleur film indépendant britannique et à son jeune protagoniste, Martin Compston revient celui de Meilleur jeune promesse de l’année. Samantha Morton est quant à elle la Meilleure interprète féminine pour son rôle dans Morvern Callar primé aussi pour sa photographie (Alwin Kuchler).
Et encore, la revue ‘Variety’ a donné à Ewan McGregor le prix destiné à la ‘Personnalité de l’année’.
En commentant le goût très écossais des gagnant BIFA de cette édition, Eliot Grove, fondateur du RaindanceFilm Festival et des BIFA, a déclaré : «Nous sommes très heureux de la qualité des films de cette année, spécialement ceux de l’équipe écossaise. Cela nous remplit de joie de savoir qu’en Ecosse soit née une solide industrie cinématographique et que nos sponsors (Le Park Caledonian Financila Services Group) soient eux aussi écossais : il semblerait que l’Ecosse soit le nouveau vivier de l’industrie nationale du film».
Les autres récompenses incluent : Blooday Sunday, Ours d’Or de la dernière édition du Festival de Berlin, qui a obtenu deux prix : Paul Greengrass est le Meilleur réalisateur, et James Nesbitt le Meilleur interprète ; Monsoon Wedding de Mira Nair est le Meilleur film étranger et l’australien Lantana a été jugé Meilleur film étranger en langue anglaise.
De plus, le festival a rendu hommage au comédien britannique Richard Harris décédé le 25 octobre dernier, à 72 ans, après une longue maladie. La manifestation a présenté un prix spécial posthume pour son extraordinaire participation au métier d’acteur, et une reconnaissance créée en son honneur.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy