email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INDUSTRIE France

la FICAM contre-attaque

par 

Rebondissement à la FICAM du débat sur les difficultés des industries techniques, ouvert par le rapport Couveinhes remis début novembre au ministre de la Culture et de la Communication.
Dans son étude de novembre, la Fédération des Industries du Cinéma, de l’Audiovisuel et du Multimédia (FICAM) a donné son point de vue sur une situation de crise du secteur. Selon sa propre enquête, la filière technique de l’image a enregistré 11 millions d’euros de pertes en 2000 et 30 millions de pertes en 2001. Le manque à gagner lié aux délocalisations de tournage s’élèverait, lui, à 100 millions d’euros par an.
Pour enrayer cette tendance, la FICAM réclame un plan de relance: des aides fiscales pour rendre les tournages en France plus attractifs, la création d’un observatoire de la délocalisation, la mise en place d’une commission chargée d’analyser les mesures de soutien envisageables, des garanties de crédit supplémentaires de l’ IFCIC (institut pour le financement du cinéma et des industries techniques) pour résorber les problèmes cruciaux de délais de paiement…
Une batterie de propositions qui englobe aussi une demande de limitation des dépenses artistiques dans les productions car leur augmentation très rapide entraîne un rétrécissement automatique des budgets techniques. Un phénomène qui selon la FICAM se révèle nocif pour l’industrie du cinéma dans son ensemble car la filière technique apporte actuellement 40 millions d’euros par an de soutien à la production indépendante.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy