email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INDUSTRIE France

Le plan de bataille du Bloc

par 

Annonce vendredi 10 janvier du programme d’action 2003 du bureau de liaisons des organisations cinématographiques (BLOC) qui réunit quasiment tous les indépendants du cinéma français, des réalisateurs aux distributeurs, en passant par les producteurs.
Parmi les nombreux thèmes sur lesquels le Bloc entend peser cette année, le financement occupe une place prépondérante dans un contexte qui se dégrade rapidement en raison de «l’implosion du groupe groupe Canal+ et de ses filiales». L’objectif prioritaire : régénérer le financement du 7e art en France confronté à l’évolution du marché des télévisions et à la disparition de plusieurs Sofica (sociétés de financement pour le cinéma et l’audiovisuel), consolider les obligations d’investissements des chaînes cryptées et libérer les chaînes hertziennes des contraintes de grille en supprimant le plafond du nombre de films autorisés. Par ailleurs, le Bloc veut agir sur le terrain de la distribution, soutenir la sortie des longs-métrages indépendants aujourd’hui menacés par une réduction violente du nombre d’écrans accessibles et trouver des solutions face à l’inflation saturante du nombre de copies des films américains. Autres terrains de réflexion pour 2003 : les questions de surconcentration et de fluidité du marché des droits des films.
Un vaste programme pour lequel le Bloc dirigé cette année par le producteur Alain Terzian et le réalisateur Robert Guédiguian va mener des opérations intensives de lobbying et de communication.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie
(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy