email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Pologne

Rose from Mazury : l’amour sur les ruines

par 

Rose from Mazury : l’amour sur les ruines

Wojciech Smarzowski, considéré comme l’un des réalisateurs polonais contemporains les plus importants et notamment apprécié pour The Dark House en 2008 (prix du meilleur réalisateur et du meilleur scénario au Festival de Gdynia) est en train de tourner un nouveau long métrage : Rose from Mazury.

Ecrit par Michal Szczerbic, le scénario situe l’action dans les années 1945-1946 dans la région de la Mazurie, au Nord-Est de la Pologne, une zone redevenue polonaise en 1945 après avoir été germanisée. L’histoire est centrée sur les personnages de la Mazurienne Rose (Agata Kulesza) et du Polonais Tadeusz (Marcin Dorociński). Rose est une femme à qui la guerre (un thème qui irrigue tout le film) a apporté les pires malheurs possibles. Dans ce drame, il ne semble pas y avoir à priori de place pour l’amour. Et pourtant celui-ci va survenir sous la forme d’un "amour difficile, sur les ruines" comme le souligne le réalisateur.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le film de Wojciech Smarzowski (épaulé par Piotr Sobociński Jr à la direction de la photographie) n’est pas seulement une histoire d’individus. Il s’annonce également comme une esquisse de portrait social de ceux qui, la propagande antinazie aidant, passaient aux yeux du nouveau pouvoir communiste pour des citoyens de la pire catégorie. Des citoyens qui se sont pourtant battus, face à deux nationalismes, pour la vie et pour l’honneur.

Produit par Wytwórnia Filmów Dokumentalnych i Fabularnych, Rose from Mazury est coproduit par les studios Perspektywa, Oko, Tor et Lightcraft Warsaw. Le budget de 1,32 M€ inclut aussi un soutien de 625 000 euros du Polish Film Institute. Les droits de distribution en Pologne et les ventes internationales ont été acquis par Monolith Films.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy