email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INDUSTRIE Hongrie

Lettre ouverte aux amis du cinéma hongrois

par 

Lettre ouverte aux amis du cinéma hongrois

Les cinéastes Ildikó Enyedi, Benedek Fliegauf, Szabolcs Hajdú, Miklós Jancsó, Ágnes Kocsis, Márta Mészáros, Kornél Mundruczó, György Pálfi et Béla Tarr ont rendu publique une lettre ouverte aux amis du cinéma hongrois. Soulignant les menaces pesant à leurs yeux sur la diversité des films magyars, ils reviennent notamment (sans nommer le principal intéressé) sur la récente nomination pour un an par le Premier Ministre hongrois du producteur Andrew G. Vajna au poste de commissaire gouvernemental pour l’industrie du film avec comme mission de renforcer la compétitivité de cette dernière. Voici le texte intégral de leur déclaration :

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

"La culture est un droit de l'homme fondamental ! Les films et l’industrie cinématographique hongrois font partie intégrante de la culture européenne. Les films hongrois parlent des Hongrois et de leur vie d'une manière originale et unique. Ces travaux d'art utilisent un langage artistique particulier et autonome pour informer le monde à propos du pays et de son destin. Ruiner cela signifie détruire la culture ! Et ceci ne peut pas être justifié par l'utilitarisme, par une fausse interprétation de la situation économique, par une intention politique ou une opinion subjective. Le gouvernement hongrois a décidé de substituer à une structure autonome démocratique et indépendante garantissant la pluralité des films hongrois un système où une seule personne prend les décisions. A notre avis, cette décision met en danger la nature diversifiée des films hongrois qui prévalait jusqu'à présent Nous, cinéastes hongrois, qui souhaitons continuer à être engagés et véridiques par rapport à notre vocation et qui aimerions continuer à travailler en accord avec le meilleur de nos capacités et de nos convictions, dans la responsabilité et dans l'honneur, demandons à chacun de soutenir la survie de la polyphonie du cinéma hongrois !"

Les artistes et professionnels suivants ont déjà apporté leur soutien à ce texte :
Theo Angelopoulos – Grèce
Olivier Assayas - France
Bertrand Bonello – France
Leon Cakoff – Brésil
Alfonso Cuaron – Mexique
Luc Dardenne – Belgique
Jean-Pierre Dardenne – Belgique
Arnaud Desplechin – France
Jacques Doillon – France
Marion Döring – Allemagne
Atom Egoyan – Canada
Amat Escalante –Mexique
Jean-Michel Frodon – France
John Gianvito – USA
Erika Gregor –Allemagne
Ulrich Gregor – Allemagne
Joana Hadjithomas – Liban
Michael Haneke – Autriche
Alejandro Hartmann – Argentine
Shozo Ichiyama – Japon
Khalil Joreige – Liban
Aki Kaurismaki – Finlande
Stella Kavadatou – Grèce
Vassilis Konstandopoulos –Grèce
Mia Hansen Love – France
Wojciech Marczewski – Pologne
Cristian Mungiu – Roumanie
Celina Murga – Argentine
Olivier Père – France
Timothy Quay – Royaume-Uni
Stephen Quay – Royaume-Uni
Carlos Reygadas –Mexique
Arturo Ripstein – Mexique
Daniel Rosenfeld – Argentine
Gus van Sant – Etats-Unis
Uli M Schueppel – Allemagne
Ulrich Seidl – Autriche
Hanna Schygulla – Allemagne
Tilda Swinton – Royaume-Uni
Juan Villegas – Argentine
Peter Watkins – Royaume-Uni
Andrzej Wajda – Pologne

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.