email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2011 Panorama / Suisse

Off Beat: Amour et autres drogues

par 

Off Beat: Amour et autres drogues

Le titre suisse du volet Panorama, Off Beat [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, est le premier long métrage de fiction du réalisateur Jan Gassmann et sa deuxième sélection à la Berlinale, après son documentaire Chrigu [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, projeté en 2007.

Ce film de 90 min nous plonge dans l’univers du rap suisse, sujet qui n’a pas plus été traité sur grand écran depuis Snow White [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carlos Leal
interview : Samir
fiche film
]
de Samir, sorti en 2005. Gassmann y dépeint la vie pleine d’excès et de mélancolie de Lukas (Hans-Jakob Mühlethaler, aussi connu sous Chocolococolo), un jeune homme de 26 ans qui réalise que son rêve de devenir une star du rap est en train de lui filer lentement entre les doigts.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La vie de Lukas est dominée par les secrets : il vit avec Mischa (Domenico Pecoraio), son amant secret, vingt ans plus âgé que lui, avec qui il gère une plantation de cannabis dans une ancienne usine abandonnée.

Le moteur principal du drame est son petit frère de 16 ans, Sämi (Manuel Neuburger), qui rêve de devenir une rock star. Cet adolescent possède non seulement beaucoup de talent, mais il est aussi très déterminé à atteindre son rêve. Un triangle dramatique se crée lorsque Mischa ne supporte plus les excès de drogue et les paranoïas de Lukas et suggère de travailler avec Sämi, poussant Lukas dans un cercle vicieux encore plus profond, alimenté par ses abus de drogues, jusqu’à ce qu’il termine à l’hôpital.

Propulsé par la musique (créée pour le film par les talentueux Mundartisten, groupe hip-hop suisse) et une approche qui reflète les excès du protagoniste, Off Beat est au fond l’analyse d’un homme qui a perdu son identité et qui ne sait plus ce qu’il attend de la vie.

Il n’est pas surprenant, vu le passé du réalisateur, que le film possède de nombreuses caractéristiques du documentaire, que se soit les scènes filmées la caméra à l’épaule (presque toutes sont tournées avec la lumière disponible, augmentant ainsi davantage l’effet de documentaire) ou le casting : Chocolococolo et Sämi sont tous deux issus du monde de la musique et du rap, ce qui estompe davantage les frontières entre les personnages qu’ils interprètent et eux-mêmes.

Le film a été produit par le jeune Suisse Thomas Jörg de of Diagonal, qui gère également les ventes internationales.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy