email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Allemagne

Six jours pour refaire le monde au féminin

par 

Le Festival international du film féminin Dortmund|Cologne (12-17 avril), né il y a cinq ans de la fusion de la Feminale de Cologne et du festival Femme totale de Dortmund et dirigé par Silke Räbiger, bat son plein entre les deux villes de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, avec au programme 100 films représentant 30 pays.

L'ouverture a été assurée hier soir par Même la pluie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Icíar Bollaín
fiche film
]
, une superbe histoire d'hommes sur la conquête et l'assujettissement scénarisée par l'excellent Paul Laverty et réalisée par l'actrice et réalisatrice madrilène Icíar Bollaín. Le mot d'ordre de l'année est en effet l'engagement, stylistique et thématique. Ce film disputera le 4ème prix du meilleur long métrage féminin (et les 25 000 euros qui l'accompagnent, pour la première fois partagés entre la réalisatrice et le distributeur allemand du film) à sept autres titres au contenu puissant dont six sont européens : le film belge Noir Océan [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Marion Hänsel, sur les essais nucléaires à Mururoa, les récits sur la solitude de la maternité Lo spazio bianco [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Francesca Comencini et Richting West [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de la Néerlandaise Nicole van Kilsdonk, le subtil film hollandais sur le désir féminin Brownian Movement [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Nanouk Leopold, Dom [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Zuzana Liová
fiche film
]
de la Tchèque Zuzana Liová et le titre grec encensé Attenberg [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Athina Rachel Tsangari
fiche film
]
d'Athina Rachel Tsangari (qui a notamment valu la Coupe Volpi de la dernière Mostra de Venise à l'actrice Ariane Labed).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au-delà des compétitions complémentaires (pour le prix du public, le prix de la meilleure directrice de la photographie...) et autres séances spéciales, le festival propose cette année un vaste Focus baptisé "Now What – les films pour sortir de là", qui explore des réponses à la crise globale à travers différents sous-programmes (sur le capitalisme, l'urbanisation, la résistance via l'art...). Des événements éducatifs, des forums et rencontres sont également prévus, ainsi que des ateliers et séminaires pour les professionnels.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy