email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INSTITUTIONS Italie

Riccardo Tozzi nouveau président de l'ANICA

par 

Riccardo Tozzi nouveau président de l'ANICA

Riccardo Tozzi est le nouveau président de l'ANICA, l'Association des industries du cinéma, de l'audiovisuel et des multimédias italiennes. Il a été nommé hier à l'unanimité par ses membres réunis en assemblée et remplace ainsi Paolo Ferrari, à la tête de l'organisation depuis cinq ans. Le poste qu'occupait jusqu'à présent Tozzi était celui de président de la section producteurs de l'ANICA. Il va être remplacé par Angelo Barbagallo.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

"Les défis qui se présentent à l'association sont importants, en cette phase de grands changements sur le marché du cinéma et de l'audiovisuel, estime Tozzi. Le cinéma italien est plus fort et l'ANICA veut suivre en représentant un esprit commun et en favorisant la participation de tous les associés. Je voudrais que ceci devienne immédiatement la marque distinctive de ma présidence".

"Il est fondamental que l'industrie du cinéma s'adresse aux institutions nationales et locales et à tous ses autres interlocuteurs d'une seule voix", a commenté Paolo Protti, président de l'AGIS (Association générale italienne pour le spectacle), qui se réjouit de la nomination de Tozzi. Il a ajouté : "On ne peut toutefois espérer un marché plus fort sans un réseau de salles plus fort".

"Riccardo Tozzi va créer une synergie pour toute l'industrie du cinéma", selon Carlo Bernaschi, président de l'ANEM (Association nationale des exploitants de multiplexes) : "Il y a des années, il a su comprendre que les modifications structurelles de l'exploitation cinématographique auraient permis une importante réforme. Il a aussi produit des films capables de toucher tous les publics et il est certainement un des instigateurs de la renaissance du cinéma national".

Le ministre de la Culture Giancarlo Galan a également exprimé son contentement : "Sous sa présidence, je suis convaincu qu'il sera possible de mener un dialogue utile et constructif dans l'intérêt général du cinéma italien".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy