email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES France

The Prodigies : une aventure hors normes

par 

The Prodigies : une aventure hors normes

Après neuf années de gestation, The Prodigies [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, adaptation en film d’animation 3D relief du roman culte de Bernard Lenteric La nuit des enfants rois arrive enfin sur les écrans, lancé aujourd’hui dans 280 salles par Warner. S’il ne fait pas l’unanimité parmi les critiques, le long métrage réalisé par Antoine Charreyron et dévoilé dans le cadre des séances scolaires du récent Festival de Cannes, n’en est pas moins une œuvre étonnante et radicale tant sur le plan de la noirceur du récit que de l’originalité du graphisme et de l’animation fondée sur le procédé de la motion capture (Mocap).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Lors de l’acquisition des droits du roman en 002, Fidélité Films envisageait une transposition en prise de vues réelles de cette histoire d’adolescents dotés d’une intelligence hors normes, persécutés et en rébellion destructrice contre l’ordre établi. Mais la violence de l’intrigue et le coût d’un tournage à New York posaient problème. En 2007 fut prise la décision d’aller vers l’animation pour rendre la violence plus elliptique et insérer des éléments de cinéma fantastique (au-delà de leur fabuleuse intelligence, les prodiges ont aussi le pouvoir de contrôler le corps des autres). Onyx Films (qui venait de signer Renaissance [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Aton Soumache
interview : Christian Volckman
fiche film
]
) devint alors coproducteur délégué.

Souhaitant un style entre comics US et manga japonais, les producteurs engagèrent deux dessinateurs vedettes de Marvel (Humberto Ramos et Francisco Herrera) pour travailler sur les designs des personnages, et confièrent l’univers visuel à Viktor Antonov (référence dans le secteur es jeux vidéo, notamment avec Half Life 2). Ce dernier décida de s’inspirer en particulier de The French Connection, Mean Streets et Taxi Driver, mais aussi des tableaux d’Edward Hopper. Plusieurs concepts s’imposèrent aussi dans la narration (scénario de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière) comme les décors s’estompant quand les émotions des personnages sont très intenses. La production décida enfin de réaliser l’animation en Mocap (motion capture) pour conserver l’impact et la dynamique des acteurs humains sans contrainte d’hyperréalisme. Résultat : un film inégal à l’esthétique innovante qui a également impliqué en coproduction Studio 37, les Luxembourgeois de Luxanimation et les Belges de Scope Pictures, les ventes internationales étant pilotées par Kinology.

Parmi les autres nouveautés de ce mercredi se distinguent trois autres productions françaises : la comédie Low Cost [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Maurice Barthélémy (Wild Bunch Distribution), American Translation du duo Jean-Marc Barr - Pascal Arnold (Zelig Films Distribution) et Acqua in bocca de Pascale Thirode (Hévadis Films). A signaler aussi le thriller canado-français Territoires [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Olivier Abbou (SND), la coproduction franco-américaine Eyes Find Eyes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jean-Manuel Fernandez et Sean Price Williams (Alfama Films), le long américano-britannique London Boulevard [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de William Monahan (avec Colin Farrell et Keira Knightley - Metropolitan Filmexport) et le documentaire suisse Prud'hommes de Stéphane Goël (Blaq. Out).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy