email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Italie

Taormina fait "la planche"

par 

Taormina fait "la planche"

La 57ème édition du festival Taormina Film Fest s'est achevée ce week-end dans la ville sicilienne.

Lors du gala officiel de clôture, dans le splendide théâtre grec de la ville, trois des quatre prix principaux de la compétition principale, qui s'adresse aux films du bassin méditerranéen, sont allés au film marocain Sur la planche [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
.

Ce film sur quatre filles de Tanger qui complètent leurs maigres salaires à l'usine par des actes de petite criminalité a remporté le Taureau d'or du meilleur film, le prix de la mise en scène et le prix d'interprétation (partagé par ses quatre actrices, Soufia Issami, Mouna Bahmad, Nouzha Akel et Sara Betioui).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Un prix spécial du jury est allé au film d'animation français Le Chat du rabbin [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, où l'artiste de bande dessinée Joann Sfar raconte les aventures du félin d'un rabbin d'Alger au début du XXème siècle.

Une autre compétition, baptisée "Au-delà de la Méditerranée", montre des films du reste du monde. Le prix spécial du public du meilleur film non-méditerranéen est allé à la coproduction germano-néerlando-sud-africaine Black Butterflies [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Paula van der Oest, un titre biographique qui évoque la poétesse sud-africaine Ingrid Jonker, ici incarnée par l'actrice hollandaise Carice van Houten.

Le réalisateur israëlien arabe Elia Suleiman (The Time that Remains [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) a reçu le prix spécial du "Dialogue culturel".

Les prestigieux Prix Taormina Arte ont été décernés au fil des projections de plein air dans le théâtre grec à l'actrice italienne Monica Bellucci, au cinéaste américain Oliver Stone et au producteur tunisien Tarak Ben Amar.

La clôture du festival a été assurée par le documentaire italien Rosa’s Voice de Nello Correale, sur la chanteuse sicilienne Rosa Balistreri.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy