email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FRÉQUENTATION Portugal

500 000 spectateurs en moins

par 

500 000 spectateurs en moins

Les cinémas lusitaniens ont perdu près d'un demi-million de spectateurs en ce premier semestre, par rapport au premier semestre de l'année dernière, rapporte le bulletin semestriel de l'ICA (Institut national du cinéma et de l'audiovisuel).

Alors qu'au premier semestre de 2010, les exploitants ont reçu 7 821 380 visites, cette année, sur la même période, 7 391 431 entrées ont été vendues, ce qui a fait chuté les recettes de 38 059 715 à 37 334 924,5 euros.

La grosse production américaine Pirates des Caraïbes 4, lancée le 19 mai, est pour le moment premier au box-office portugais de l'année, avec 435 340 spectateurs et 2 659 722 euros de recettes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le Top 10, sans surprises, est dominé par le cinéma d'outre-Atlantique, dont deux coproductions avec l'Europe : The Tourist [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
de l'Allemand Florian Henckel Von Donnersmarck (États-Unis/France), qui a rapporté 2 002 186 €, et le film oscarisé Le Discours d'un roi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tom Hooper
fiche film
]
de l'Anglais Tom Hooper (Royaume-Uni/États-Unis), qui a réalisé 1 565 686,8 € de recettes.

Pour ce qui est des 15 titres portugais lancés sur les écrans au premier semestre (sept documentaires et huit fictions), les chiffres sont moins bons puisque leur sortie a systématiquement été limitée à un nombre réduit de salles. Le film portugais le plus populaire au premier semestre aura été le documentaire Complexo Universo Paralelo (photo) de Mário Patrocinio (85 063 € de recettes), suivi par deux autres documentaires : A Cidade dos Mortos de Sergio Tréfaut (31 605 €) et 48 de Susana Sousa Dias (15 179,09 €).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy