email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Michel Ocelot prépare Kirikou et les hommes et les femmes

par 

Michel Ocelot prépare Kirikou et les hommes et les femmes

Lors d'un entretien avec Cineuropa lors des rencontres uniFrance qui se tiennent à Paris jusqu'au 19 juillet, Cineuropa a eu l'occasion de s'entretenir avec le réalisateur Michel Ocelot. Alors que son dernier opus Les Contes de la nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michel Ocelot
fiche film
]
, découvert en compétition à Berlin, sera lancé par StudioCanal mercredi 20 juillet dans les salles françaises, Michel Ocelot a déjà démarré la fabrication de son prochain long métrage d’animation : Kirikou et les hommes et les femmes. Ce film qui sortira sur les écrans français en décembre 2012 constituera le troisième volet d’une trilogie initiée avec Kirikou et la sorcière (1,6 million d’entrées France en 1998) et poursuivie avec Kirikou et les bêtes sauvages [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(plus de 2 millions de spectateurs en 2005 - 2006). Pour mémoire, Michel Ocelot a également connu le succès avec Princes et princesses (800 000 entrées en 1999) et Azur et Asmar [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(1,8 million de spectateurs et une sélection à la Quinzaine des réalisateurs cannoise en 2006).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ecrit par le cinéaste avec Bénédicte Galup, Susie Morgenstern et Cendrine Maubourguet, le scénario de Kirikou et les hommes et les femmes réunit cinq histoires reliées les unes aux autres pour autant de nouvelles aventures de Kirikou, le plus petit et le plus vaillant des héros. Révélées par son noble grand-père, ces récits montreront un Kirikou constructeur, rassembleur, conteur, musicien et qui fera face sans faillir, avec astuce, courage, générosité et succès…

Produit par Didier Brunner pour Les Armateurs, Kirikou et les hommes et les femmes bénéficie d’un budget de 6,6 M€ incluant des coproductions de France 3 Cinéma, Mac Guff et Studio O, des préachats de Canal+ et Ciné+, le soutien des régions Ile-de-France et Poitou-Charentes, un appui du Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC) au titre de l’aide aux nouvelles technologies et un préachat de Cinéart pour la distribution en Belgique. La distribution France et les ventes internationales seront pilotées par StudioCanal.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.