email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SAN SEBASTIAN 2011 Ouverture

Intruders, un film européen qui glace le sang

par 

Intruders, un film européen qui glace le sang

Le Festival de San Sebastian a démarré samedi dernier (le 16) avec comme film d'ouverture Intruders [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Juan Carlos Fresnadillo
fiche film
]
de Juan Carlos Fresnadillo, où deux enfants (et leurs parents) font face à une créature baptisée Hollowface. C'était un choix logique pour cette première édition du festival sous la direction de José Luis Rebordinos.

En effet, non seulement ce titre reflète-t-il l'intérêt de Rebordinos pour le cinéma de genre (il dirigeait auparavant la Semaine du film fantastique et du film d'horreur de San Sebastian), il réunit en outre des stars européennes connues, comme Clive Owen et Carice van Houten, avec des acteurs hispaniques de talents, comme Pilar Lopez de Ayala et l'Allemand Daniel Brühl, qui a aussi du sang espagnol.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le réalisateur, auquel on doit déjà 28 Weeks Later [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Intacto, a un profil international. Son nouveau film a été tourné en espagnol et en anglais, ce qui convient bien à la position du festival basque au carrefour entre cinéma espagnol, cinéma du monde et cinéma grand public.

Le film raconte deux histoires parallèles : celle d'un jeune espagnol (Izán Corchero) dont le père l'a abandonné avec sa mère (Ayala) et qui reçoit toutes les nuits la visite d'une créature encapuchonnée ; celle d'une fillette (Ella Purnell) qui voit elle aussi cette présence dans sa chambre la nuit, ce qui inquiète ses parents (Owen et Van Houten).

Le scénario, écrit par Nicolás Casariego et Jaime Marques, va et vient entre les deux récits, qui semblent au début n'avoir aucun rapport mais s'enchevêtrent progressivement, notamment quand une psychologue (incarnée par la Néo-Zélandaise Kerry Fox) prend en charge la fillette.

Fresnadillo, qui va bientôt filmer un remake de Highlander, a traité son matériel efficacement, quoique les différents éléments qui composent l'histoire semblent tous inspirés d'autres films (on peut citer parmi les influences manifestes Harry Potter, Le Labyrinthe de Pan et L'Exorciste, inspiration du récit secondaire qui voit Brühl en prêtre, récit dont on regrette d'ailleurs qu'il ne soit pas davantage développé)

Intruders a été produit par Apaches Entertainment et Antena 3 avec le soutien de Canal + et de l'ICAA. Les ventes internationales du film sont gérées par Universal Pictures International.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.