email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Grèce

Thessalonique fait du charme aux Balkans

par 

Thessalonique fait du charme aux Balkans

"Hollywood n'a pas sa place à Thessalonique", a dit le directeur du festival, Dimitri Eipides, pour donner le ton de la 52ème édition du Festival international de Thessalonique, qui va lever son rideau le 4 novembre sur le dernier film indépendant d'Alexander Payne, The Descendants. Le festival n'aura que jusqu'au 13 novembre pour présenter les 90 nouveaux films de son programme. La clôture sera assurée par Martha, Marcy, May, Marlene de Sean Durkin.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

J.A.C.E. [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Menelaos Karamagiolis, déjà présenté à Tokyo, et Paradise [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Panayiotis Fafoutis, projeté en avant-première mondiale, représenteront la Grèce dans le cadre de la compétition officielle, qui comprend en tout quinze premiers longs métrages ou projets de fin d'études réalisés par de jeunes metteurs en scène du monde entier, dont dix (co)productions européennes. On trouve aussi parmi les titres en lice pour les Alexandre d'or et d'argent que décernera un jury international de cinq membres Behold the Lamb de John McIlduff, Land of Oblivion [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Michele Boganim et House [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Zuzana Liová
fiche film
]
de Zuzana Liova.

La section internationale non compétitive proposera notamment Beast [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Christoffer Boe, Tyrannosaur [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Paddy Considine, Les Contes de la nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michel Ocelot
fiche film
]
de Michel Ocelot, Poulet aux prunes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, Michael [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Marcus Schleinzer, le candidat cannois Le Gamin au vélo des frères Dardenne et le grand vainqueur vénitien Faust d'Alexandre Sokurov.

The Island [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Kamen Kalev et Ave [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Konstantin Bojanov
fiche film
]
de Konstantin Bojanov, tous deux présentés cette année sur la Croisette, représenteront la Bulgarie dans la section dédiée aux Balkans, qui proposera un autre titre cannois, le film roumain Loverboy [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Ada Condeescu
fiche film
]
de Katalin Mitulescu, ainsi que Best Intentions [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de son compatriote Adrian Sitaru et qu'un gros plan sur le réalisateur turc Erden Kiral.

Toute l'oeuvre de Constantinos Giannaris sera présentée, y compris une version remaniée du film Man At Sea, qui avait fait son avant-première à Berlin. Thessalonique reviendra aussi sur le travail de Sara Driver, Paolo Sorentino, Ole Christian Madsen et Ulrich Seidl.

Dans son effort pour faire de Thessalonique le centre cinématographique des Balkans, Dimitri Eipides a déclaré son intention de déplacer toutes ses activités vers la métropole hellénique du nord : "Le festival appartient à Thessalonique. Pour des raisons pratiques, certaines de ses sections ont été développées à Athènes, mais Thessalonique a les moyens de s'occuper de son propre festival". Eipides souligne aussi qu'il a pu réduire la dette du festival : elle est passée de 6 millions d'euros à 1,5 millions depuis son arrivée à la tête de la manifestation et Eipides compte bien la liquider entièrement.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.