email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

MARCHÉ France

Mobius et L’homme qui rit au line-up d’EuropaCorp

par 

Mobius et L’homme qui rit au line-up d’EuropaCorp

S’appuyant sur la notoriété internationale à la hausse de Jean Dujardin (photo - prix d’interprétation à Cannes pour The Artist [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michel Hazanavicius
fiche film
]
- 1,16 million d’entrées France en trois semaines), EuropaCorp a démarré à l’American Film Market les préventes de Mobius, le 8ème long métrage d’Eric Rochant. Ce film d’espionnage entré en production et qui sera livré fin 2012 compte également au casting la Belge Cécile de France (Le gamin au vélo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jean-Pierre et Luc Dardenne
fiche film
]
). Il constituera un retour aux sources pour le cinéaste révélé par Un monde sans pitié (1989) et qui s’était déjà plongé dans l’univers de l’espionnage avec Les patriotes (1994) avant de connaître moins de succès au cinéma et de se tourner vers la télévision avec la série Mafiosa.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Produit par Recifilms, Axelfilms, Les Productions du Trésor et EuropaCorp, Mobius aura pour cadre Monaco où le FSB traque un oligarque suspecté de blanchiment d’argent à travers sa banque. Moise, un espion expérimenté (Jean Dujardin), demande à son équipe de contraindre une jeune trader (Cécile de France) à surveiller son patron. Cette dernière y voit une opportunité de profit et la possibilité de jouer double jeu. Prenant conscience qu’elle risque de faire capoter toute l’opération, Moise décide de faire la seule chose qu’il ne devrait pas faire : contacter directement la source. Une rencontre d’abord innocente qui se transformera vite en coup de foudre et qui bouleversera leurs carrières respectives d’une manière qu’ils n’auraient jamais imaginée.

EuropaCorp a aussi ajouté à son line-up le projet L’homme qui rit (The Man Who Laughs) de Jean-Pierre Améris qui vient de connaître le succès avec Les émotifs anonymes [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
(1,17 million d’entrées France et de très belles ventes internationales). Adaptation par le réalisateur et Guillaume Laurant du roman éponyme de Victor Hugo, le long métrage produit par Incognita Films aura comme interprètes Marc-André Grondin, Gérard Depardieu, Christa Theret, Emmanuelle Seigner et Ulrich Matthes. Le récit sera centré sur Gwynplaine, enlevé et mutilé dans son enfance par les sinistres Comprachicos. Elevé par Ursus qui organise des spectacles itinérants, le jeune homme devient une attraction avec son sourire diabolique qui fascine et fait rire. Le public est aussi captivé par sa romance avec l’aveugle Dea. Découvrant qu’il est en réalité un héritier, Gwynplaine décide d’utiliser son titre et son argent pour plaider la cause des pauvres. Mais il se heurte au cynisme et à la séduction de la richesse et du pouvoir. Personne ne l’écoute : on veut juste rire de lui.

A l’AFM, EuropaCorp vend également plusieurs titres en langue anglaise : The Lady [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Luc Besson, Lock-Out du duo irlandais Stephen Saint Leger - James Mather (en post-production), Taken II d’Olivier Mégaton (en production) et Brick Mansions (remake en production de Banlieue 13. S’y ajoutent entre autres le titre d’animation Un monstre à Paris [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Bibo Bergeron (1,26 million d’entrées France en trois semaines), le compétiteur cannois La source des femmes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Radu Mihaileanu, le thriller A l’aveugle (Blind Man - lire l’article) de Xavier Palud et L’amour ne dure que trois ans (Love lasts three years - article) de Frédéric Beigbeder.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy