email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Mercredi Films mise sur Je ne suis pas mort et Le veau d’or

par 

Mercredi Films mise sur Je ne suis pas mort  et Le veau d’or

Co-scénariste du récent Impardonnables [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’André Téchiné, Mehdi Ben Attia (photo) tourne depuis la semaine dernière à Paris son second long métrage : Je ne suis pas mort. Remarqué l’an dernier avec Le fil, le réalisateur a cette fois réuni au casting le Belge Mehdi Dehbi (La Folle histoire d'amour de Simon Eskenazy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Emmanuel Salinger (figure familière du cinéma français depuis son César de meilleur espoir pour La sentinelle d’Arnaud Desplechin), Maria de Medeiros (appréciée cette année dans HH, Hitler à Hollywood [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Ni à vendre, ni à louer [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Denis Delcampe
interview : Pascal Rabaté
fiche film
]
), Driss Ramdi, Slimane Dazi et Judith Davis.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ecrit par le cinéaste, le scénario d’Je ne suis pas mort est centré sur Yacine, un brillant étudiant en sciences politiques d'origine modeste, qui obtient un soutien inattendu de la part de Richard, son professeur. Celui-ci lui propose notamment de l'aider à décrocher un stage à l'Elysée. Mais un nuit, Yacine se réveille paniqué. En transe, il se dirige vers le domicile de son professeur où il apprend son décès. Etrangement serein, il s'emploie à rassurer la famille : "Ne vous inquiétez pas, personne n'est mort. Je suis Richard."

Produit par Florence Laneurie pour Mercredi Films, Je ne suis pas mort sera tourné à Paris et en région parisienne jusqu’au 16 décembre. La distribution France et les ventes internationales sont encore en négociations.
A noter que Mercredi Films a également bouclé cet été le tournage du second long métrage de Hassan Legzouli : la comédie Le veau d’or. Interprété par Morad Saïl et Nader Boussandel, le film retrace les mésaventures de Sami qui a 17 ans. Envoyé dans un petit village de l'Atlas marocain par son père qui espère le voir s'assagir, il veut absolument rentrer en France avant ses 18 ans, pour obtenir pour la nationalité française et retrouver Mélanie, son amoureuse. Dans ce but, avec son cousin Azadade, ils volent un boeuf dans une ferme appartenant au roi du Maroc et ils essaient de le vendre pour payer la traversée. Soutenu par la région Nord-Pas-de-Calais, Le veau d’or sera distribué dans les salles françaises par Zelig Films Distribution.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy