email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Allemagne

Mannheim-Heidelberg, 60ème

par 

Mannheim-Heidelberg, 60ème

Le Festival international de Mannheim-Heidelberg, vice-doyen des festivals de cinéma allemand après Berlin, célèbre du 10 au 20 novembre sa 60ème édition, et le film choisi pour son ouverture est une histoire d'amour : il s'agit de Our Own Oslo (photo) de l'Islandais Reynir Lyngdal, projeté en avant-première internationale. La famille y est présente, mais le motif dominant de cette édition-anniversaire sous la direction de Michael Kötz est celui du père dans son tous ses états – héroïque, faible, autoritaire, égoïste, abusif, absent...

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La paternité est omniprésente parmi les 15 titres de la compétition internationale, qui comptent huit production et une coproduction européennes. Outre le film de Lyngdal, on trouve parmi les films en lice deux représentants belges, Fils unique de Miel van Hoogenbemt et Elle ne pleure pas, elle chante [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Philippe de Pierpont (tous deux présentés en avant-première européenne), ainsi que The Phantom Father de Lucian Georgescu (Roumanie), The Good Son [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Zaida Bergroth (Finlande), Fear of Falling de Bartosz Konopka (Pologne), les productions irlandaises Parked [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Darragh Byrne
fiche film
]
de Darragh Byrne et Sensation de Tom Hall, et enfin la coproduction hispano-argentine Un cuento chino [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Sebastián Boresztein, qui a triomphé la semaine dernière au Festival de Rome (info.

L'alléchante section "Découvertes internationales" propose 18 longs métrages réalisés par des jeunes talents du monde entier, dont sept petits joyaux dénichés ici même, sur le vieux continent, comme les titres britanniques projetés en avant-première mondiale Up There de Zam Salim et Small Creatures de Martin Wallace, Room 304 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Danoise Birgitte Stærmose ou encore le film bulgare Sneakers d'Ivan Vladimirov et Valeri Yordanov.

Le troisième grand volet traditionnel de l'événement, "Projections spéciales", comprend six films déjà vus dans d'autres festivals mais retenus pour leur qualité exceptionnelle, comme le très artistique Le Moulin et la croix [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : Lech Majewski
fiche film
]
du Polonais Lech Majewski, qui redonne vie, grâce aux interprétations de Rutger Hauer, Charlotte Rampling et Michael York, aux personages d'un tableau de Bruegel. Le public pourra également découvrir, en avant-première internationale, la production danoise Julie [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Linda Wendel
fiche film
]
de Linda Wendel, qui transpose une pièce du Suédois Strindberg à l'univers contemporain du tennis professionnel.

Le programme, où les enfants ont leur section, marque l'anniversaire du festival à travers deux sections retrospectives : "Mannheim revisité", où l'on retrouve notamment les noms de Krzysztof Kieslowski, Rosa von Praunheim, Jiri Menzel, Rainer Werner Fassbinder, Werner Schroeter et Lars von Trier, et "Voyage dans le temps", où François Truffaut et Jim Jarmusch côtoient Wim Wenders et Andreas Dresen.

Ce dernier est cette année le lauréat du Prix Maître du Cinéma du festival, qu'il recevra ce soir avant une projection et une conférence de presse organisées en son honneur. Les autres prix seront distribués lors de la cérémonie de clôture.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy