email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FRÉQUENTATION Portugal

Une année 2011 morose en prévision d'une année 2012 tumultueuse

par 

Une année 2011 morose en prévision d'une année 2012 tumultueuse

Comme on pouvait l'attendre, l'année 2011 aura été marquée par la crise, et le cinéma n'a pas été épargné : avec 15,7 millions d'entrées vendues l'année dernière, les cinémas portugais ont perdu 866 000 spectateurs par rapport à 2010. En termes de recettes, le résultat atteint n'a été que de 79,9 millions d'euros, soit 2,9% de moins que l'année précédente, comme le révèlent les chiffres publiés par l'ICA dans son bulletin annuel (disponible sur son site).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
LIM Internal

Sur 261 longs métrages distribués en 2011, on compte 133 titres américains et 103 (co)productions européennes. Les premiers ont séduit 80% des spectateurs, les seconds seulement 5%.

La coproduction anglo-américaine Harry Potter et les reliques de la mort, partie 2) [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
de David Yates, distribuée par Columbia TriStar Warner, est en tête du classement 2011, avec 493 761 entrées et 2 938 089 euros de recettes. Le Top 5 est complété par quatre autres productions hollywoodiennes.

Du côté du cinéma national, le favori du public a été Sangue do meu Sangue [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(photo) de João Canijo, soutenu par les éloges de la critique et le bouche-à-oreille généré. Ce mélodrame sur l'amour inconditionnel lancé sur les écrans en octobre par Midas Filmes (qui l'a aussi produit) a été vu par 20 953 spectateurs et collecté 97 784 euros.

La liste des cinq films portugais les plus populaires de l'année est complétée par le documentaire luso-brésilien Complexo Universo Paralelo de Mario Patrocinio (distr. : Valentim de Carvalo, 85 171 euros de recettes), Filme do Desassossego de João Botelho, inspiré de l'oeuvre poétique de Fernando Pessoa (distr. : Ar de Filmes, 45 433 euros), le documentaire José y Pilar [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qui représente le pays aux Oscars (JumpCut, 28 018 euros en 2011, le film étant sorti en novembre 2010) et un autre documentaire, A Cidade dos Mortos de Sergio Tréfaut (Faux, 32 610 euros).

En termes de production, 2011 a vu la réalisation de 57 titres locaux (29 longs métrages et 28 courts) avec le soutien de l'ICA. En 2012, on ignore encore combien de projets l'ICA épaulera : au grand dam des professionnels, les appels à candidatures qui viennent généralement au début de l'année sont suspendus jusqu'à l'approbation de la nouvelle loi sur le cinéma qui doit être soumise en Parlement le 1er février – ce dernier ayant rejeté la semaine dernière une proposition de loi présentée par le Parti socialiste (lire l'info).

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.